Genre : Actions des groupements communautaires dans la lutte contre les VBGs

Genre : Actions des groupements communautaires dans la lutte contre les VBGs

Dans les différentes interventions qu’elle mène à l’est du pays, la FLM Burundi s’investit considérablement sur la question du genre.  Du 13 au 14 décembre 2023, 40 groupements communautaires accompagnés par la FLM Burundi ont participé à une campagne de sensibilisation de deux jours contre les Violences Basées sur le Genre (VBGs). Cette campagne s’est déroulée dans les provinces de Cankuzo et Ruyigi où plus de 400 personnes ont pu participer aux activités de sensibilisation.

 

L’art comme outil efficace de sensibilisation

Dans le cadre du projet JUSTICE DE GENRE mise en œuvre depuis 2021 par la FLM Burundi dans les provinces de Cankuzo et Ruyigi, une campagne de sensibilisation de la communauté contre les VBGs a été organisée sur la demande des bénéficiaires du projet.

Cette campagne s’est tenue sur 6 collines situées dans les communes Cendajuru et Gisuru. Les 412 participants étaient notamment composés de 12 représentants administratifs et de 400 bénéficiaires du projet JUSTICE DE GENRE.

Pour mieux transmettre les messages de sensibilisation, les bénéficiaires ont eu recourt à des sketchs, des danses traditionnelles et des chants. Merveille MUGISHA, la Responsable de cette activité et Chargée de plaidoyer au sein du FLM Burundi se dit impressionnée par les messages véhiculés par ces groupements communautaires : « Les présentations faites reflètent clairement la thématique : tous unis ! Investir pour prévenir la violence à l’égard des femmes et des filles. Cela montre que nos bénéficiaires ont parfaitement assimilé les contenus des programmes de formations qu’on leur donne et les communautés environnantes ont aussi pu bien en profiter ».

Cette campagne n’a pas été lancée par hasard. Elle a été organisée, « Pour se joindre au monde entier dans la campagne internationale de 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre. Un atelier de 03 jours réunissant les femmes leaders-bénéficiaires de ce projet avait été organisé au mois de novembre 2023. A la fin de cet atelier, elles ont formulé des messages de plaidoyer focalisés sur les droits socio-économiques des femmes burundaises en milieu rural. Lesdits messages ont ensuite été diffusés par un médium d’une large audience. Pour faire suite à cet atelier et comme les femmes leaders se sont engagées à éradiquer les VBGs à travers la sensibilisation (sketchs, chants et danses), la FLM a organisé une sensibilisation dans les provinces de Cankuzo et Ruyigi au cours desquelles ces femmes ont pu transmettre des messages aux membres de la communauté », rajoute Merveille MUGISHA.

Merveille MUGISHA, Chargée de plaidoyer au sein du FLM Burundi ©Akeza.net

 

Avantage des sensibilisations

Le cas de Violences Basées sur le Genre est en effet une préoccupation permanente dans la communauté. Ces violences sont entre autres physiques, psychologiques, verbales, économiques et matérielles d’après Merveille MUGISHA, Responsable du Projet JUSTICE DE GENRE qui dans ses différentes interventions a mis l’accent sur l’importance de sensibiliser la population pour tourner la page.

Sur chaque colline, lors de cette campagne, un discours d’un officiel de l’administration locale donnait le coup d’envoi des activités de sensibilisation. Dans son allocution, Ferdinand KANANI, Conseillé Chargé des Questions Politiques, Administratives, Juridiques et Sociales en Commune Cendajuru de Cankuzo, a salué les interventions de la FLM Burundi à travers différents projets que l’organisation mène dans la commune de Cendajuru. Il a, par cette occasion, déploré le comportement regrettable des auteurs de maltraitances envers les femmes, qu’il a invité à tourner la page.

Concernant les changements déjà apportés sur la question de genre dans la communauté par ce projet, les bénéficiaires, ont l’espoir que leur engagement fait une différence, mais cela prend du temps.

 « Les violences sont une réalité dans notre localité. Souvent, elles prennent de l’ampleur pendant l’été, quand les stocks des ménages sont remplis de productions agricoles. Les hommes font tout pour réduire au silence les femmes par la violence et acheminer au marché toute la récolte. C’est grâce à des sensibilisations que beaucoup de femmes ont compris qu’il ne faut pas garder le silence dans telles situations. Aujourd’hui, il y a des hommes qui nous écoutent et assistent à ces campagnes de sensibilisation. C’est un signe positif dans notre engagement pour éradiquer les VBGs. Il faut continuer sur la même lancée », a indiqué Perrine NKUNZIMANA, une bénéficiaire de la commune Cendajuru.

 

Clôturer l’année en beauté avec des prix

Durant cette campagne, les membres des groupements communautaires ayant participé à cette campagne de sensibilisation ne sont pas retournés chez eux comme ils étaient venus. La FLM Burundi a distribué des prix pour les participants y compris des houes et des savons pour la lessive.

Au total, 400 houes ont été allouées aux bénéficiaires durant cette campagne. À cela s’ajoute 83 cartons de savons de 24 pièces chacun, que les groupements communautaires ont reçu pour leur participation aux sessions de cette campagne de sensibilisation contre les VBGs.

 

BINTUNUMUKAMA Africa