Entrepreneuriat : Éducation et commercialisation des chiens de race, un business étrange, mais alléchant

Entrepreneuriat : Éducation et commercialisation des chiens de race, un business étrange, mais alléchant

Wilson NDAYIZEYE porte cette passion depuis son jeune âge. Cependant, son parcours dans le business des chiens qu’il entretient avec ses frères a démarré en 2018. Gérant une niche de 10 chiens de races adultes et 6 chiots, ce jeune entrepreneur dans l’élevage et le dressage des chiens est optimiste malgré l’étrangeté de son business au Burundi.

 

Wilson NDAYIZEYE habite au quartier Gihosha de Bujumbura. Dans sa niche, il a 10 chiens adultes de race Bergers Allemand et 6 chiots. Cette bande de chiens, souvent représentée par les chiens SNOPY et KENZO au cours des séances de démonstrations, lui font pleinement vivre son rêve d’enfance qu’il a réussi à concrétiser et transformer en business depuis quelques années.

À son domicile, un vacarme d’aboiement t’accueille à l’instant où le portail est franchi. Le dresseur et éleveur de chien de race, Wilson NDAYIZEYE vante les qualités de cet animal bien-aimé de l’homme.

’’Le chien est le seul animal qui a parfaitement su sympathiser avec l’homme jusqu’alors. Il joue correctement le rôle de garde maison et son service de détection d’objet indésirables, reste irréprochable aux aéroports et d’autres lieux publics à garder hautement sécurisés’’ ; dit-il.

Wilson NDAYIZEYE et son berger allemand ©Akeza.net

 

Le soutien de la famille

Très jeune, Wilson NDAYIZEYE avait fait part à sa famille de son admiration pour les chiens et son projet d’en élever quelques-uns à la maison un jour. Même si, avoir un chien gardien de maison était comme une tradition transmise par son grand-père, indique-t-il, son idée s’est heurtée sur un obstacle à cette époque. « Les autres font l’élevage des chèvres, des moutons, toi, tu veux te lancer dans l’élevage des chiens », s’est exclamé un membre de sa famille avec un ton truffé d’humour.

Après ça, il ne s’est pas laissé couper les ailes. Il s’est plutôt accroché et par des recherches faites sur internet, il a pu tomber sur d’autres rôles indispensables que peut jouer un chien au profit de l’homme.

‘’Avant que le danger ne s’approche de son maitre, le chien intervient et peut même aller jusqu’à se sacrifier pour le sauver. Sa confiance ne trahit pas, car il est incorruptible et domptable. C’est pourquoi, son service est sollicité pour renforcer la vigilance autour des présidents des nations lorsqu’ils se déplacent ou se rendent dans un lieu quelconque. Récemment, dans la période de covid-19, les chiens ont été utilisés pour détecter et alerter les personnes sur la présence du virus de cette pandémie dans une localité quelconque’’, explique-t-il.

Après avoir compris combien le chien est estimé par l’homme grâce à son flair exceptionnel et sa facilité à apprendre et obéir, il a réitéré alors son souhait, faire l’élevage des chiens. Cette fois, comme par miracle, son idée a été unanimement appréciée.

Sa famille lui a alors soutenu par tous les moyens, ainsi, il a pu commencer à suivre des formations sur le dressage de chiens en Ouganda durant 6 mois et d’autres en ligne qui lui ont pris plus de 3 mois. À partir de 2018, Wislon NDAYIZEYE et son frère, qu’il a initié à son tour, ont commencé à effectuer le dressage canin avant le projet d’élevage.

 

S’offrir un chien de race à bas prix

Pendant qu’ils étaient occupés à faire le dressage de chiens auprès de ceux qui leur commandaient pour ce service, les demandes d’achat de chiens de races se multipliaient. Vu les coûts élevés pour l’achat des chiens adultes, l’idée de lancer l’élevage de chiens de race pour faciliter leur reproduction au niveau local et vendre des chiots au lieu des adultes aux clients qui les souhaitent a vu le jour en 2020.

‘’Les prix de chiens de race varient suivant les qualités et peuvent aller de 300 Dollars jusqu’à 1.500 Dollars par chien. Pour ceux qui peuvent trouver inabordable certaines sommes proposées pour les différentes qualités de chiens Bergers allemands, on a recouru à cet élevage pour que les clients se procurent de leurs chiots et profitent d’une réduction de prix’ ‘indique Wilson.

 

Les défis du métier

Malgré une expérience de près de 5 ans dans le dressage canin, les défis ne manquent pas sur leur route. Le chien reste un animal pour un inconnu et on ne l’emmène pas paitre des herbes à la montagne. « Vous savez que le chien ne mange pas d’herbes comme tant d’autres animaux domestiques. On doit acheter ses types de nourritures et veillez à ce que sa santé reste bonne pour leur bien et pour celui de personnes de l’entourage, on les vaccine », affirme Wilson NDAYIZEYE.

A propos du dressage, la tâche est plus que compliqué, mais la passion prime sur le danger. Ce dresseur et éleveur de chien de race explique. ’’On a le corps criblé de cicatrices. Pendant nos séances pour le dressage des chiens de nos clients, on se fait plusieurs fois mordre par leurs chiens, mais on ne panique pas devant le client. Même le chien ne doit en aucun cas réaliser qu’on a un moindre sentiment de peur envers lui. Peu importe les complications et le temps que ça prend, nous arrivons à donner au client ce qu’il veut pour son chien’’.

Pour ce qui est du service de dressage pour les chiens des clients, il fait savoir qu’il existe plusieurs comportements et réactions stéréotypées à leur imprégner et que le salaire se fixe en fonction de ce que le client souhaite. Concernant la durée des cours, Wilson NDAYIZEYE affirme que, le plus court ne peut pas aller en dessous de 35 séances de dressage.

 

Africa BINTUNUMUKAMA