Danse : Andy Breezy ou quand la danse parle au cœur et à l’âme

Danse : Andy Breezy ou quand la danse parle au cœur et à l’âme

La danse est une forme d’expression artistique puissante, qui transcende les frontières et unit les personnes à travers le monde. Andy MUGISHA aka « Andy Breezy » est un danseur passionné qui utilise ce langage pour transmettre des émotions, promouvoir la musique et inspirer les autres. Il incarne cette passion et cette puissance depuis l’âge de 6 ans. En 2015, il décide de faire de sa passion son métier. Passionné par différentes formes de danse, il voue une affection particulière à la Dance Hall et à l’Amapiano dance.

 

Promouvoir la musique à travers la danse

Grâce à sa présence sur les réseaux sociaux, notamment Instagram et TikTok, Andy Breezy, a réussi à toucher un large public. « L’idée de promouvoir les chansons des artistes à travers la danse est venu naturellement, car de toute façon, tu ne peux pas danser sans la musique. Ce qui est particulier dans ce que je fais, c’est que souvent, je crée une chorégraphie de la chanson, ou bien un challenge unique. Au début, je l’ai fait pour m’amuser et avec le temps, je me suis rendu compte qu’il y avait un changement sur mes comptes, surtout Instagram et TikTok », indique-t-il.

« J’ai choisi l’industrie burundaise parce que la musique n’est pas bonne grâce aux fans seulement, mais la touche des danseurs la perfectionne. Dès que je poste une vidéo dans laquelle je danse sur une chanson, qu’elle soit d’un artiste local ou international, les spectateurs découvrent la musique grâce à cette chorégraphie que je qualifierai d’envoutante. J’ai réussi à transformer ma passion en un outil puissant pour partager la musique et toucher les cœurs », ajoute Andy.

 

Les enjeux financiers et le soutien institutionnel

Andy Breezy, comme de nombreux danseurs, est confronté à plusieurs défis. L’un des obstacles les plus courants est le manque de moyens financiers. « Pour créer des vidéos de haute qualité, il est essentiel de disposer de matériel adéquat, comme un bon téléphone ou une caméra performante. De plus, trouver des salles de répétition dédiées exclusivement à la danse peut être un défi en soi. Malheureusement, les danseurs ne bénéficient pas toujours d’un soutien adéquat de la part des institutions culturelles. Certaines personnes pensent que la danse ne contribue pas au développement du pays ».

Andy Breezy ©Akeza.net

 

Un parcours de collaboration et de reconnaissance

Andy déclare qu’il a eu la chance de travailler avec de nombreux danseurs talentueux de plusieurs pays, notamment du Rwanda, de la France, du Congo, pour ne citer que ceux-là. « J’ai également eu l’opportunité de collaborer avec divers artistes locaux, tels que Davy Scott, Kirikou, Double Jay, Thizzy, Mb Data, Olegue, Sat B, Trey Zo & Rappy, Madiba Tha Classic, B Face, Dj Philibyte, Gfloks, Berry Music, Xfecta et Bruce Melody ».

Il tient, par ailleurs, à exprimer sa gratitude envers les entreprises qui l’ont soutenu. « Je remercie particulièrement AMSTEL lors de la tounrée ‘’Friends of Amstel’’ et ‘’COOL UP’’, avec lesquelles j’ai collaboré pour promouvoir des compétitions ».

 

Danse comme Mode de Vie

Andy Breezy réaffirme que la danse est bien plus qu’une simple passion. C’est un mode de vie qui lui offre de nombreux avantages. « Grâce à ma créativité et à mon talent, je peux gagner de l’argent et subvenir à mes besoins essentiels. Cependant, mes aspirations vont au-delà de ma propre réussite. Je souhaite créer ma propre école de danse, qui aura une portée internationale, et voir mes créations être appréciées à travers le monde. Mon rêve ultime est d’être sollicité par des stars internationales pour créer de magnifiques chorégraphies pour leurs clips. »

Le parcours d’Andy Breezy est marqué par sa détermination à surmonter les obstacles, à repousser les limites et à partager sa passion avec le monde. Au fur et à mesure que sa carrière progresse, Andy Breezy continue d’enflammer le monde avec ses mouvements captivants.

 

Lorry Cybelle GAPFASONI