Zoom sur «Eco-FriendlyToys », les jouets pour enfants en bois et en galets fabriqués par Kanderis Products and Services

Zoom sur «Eco-FriendlyToys », les jouets pour enfants en bois et en galets fabriqués par Kanderis Products and Services

Kanderis Products and Services fabrique des jouets pour enfants en bois, en galets et en bambous. Cette entreprise familiale fondée par Carine KANDERI avec sa mère, ses sœurs et cousin produit aussi différents articles de décoration en galets et en bois. L’objectif principal est d’améliorer l’offre des jouets et des articles de décorations personnalisés sur le marché burundais en proposant des objets naturels durables et biodégradables.

 

Carine KANDERI tient dans la main un tableau fait à l’aide des galets. ©Akeza.net

 

Au départ Carine KANDERI veut fabriquer des jouets biodégradables en bois, en galets et en bambou qu’elle appelle « Eco-Friendly Toys ». Mais elle se heurte à un défi. «Au Burundi, ceux qui font le travail du bois et qui ont une bonne finition sont vieux. Et moi, dans tout ce que je fais, je désire promouvoir les jeunes artistes qui n’ont pas encore atteint un grand niveau. Avoir un artiste jeune qui sait bien faire le travail du bois était un défi », raconte-t-elle

 

Malgré ces défis, Carine ne jette pas l’éponge. Elle opte pour la production des articles de décoration au moyen des galets et se donne du temps pour peaufiner les jouets pour enfants. «J’ai dû attendre d’avoir de bons produits parce que, comme on aime le dire, « ce qui entache les produits Made In Burundi, c’est qu’ils manquent de finition ». Et moi, j’aime des choses originales, des choses qui sortent de l’ordinaire », confie-t-elle.

 

Quand Carine KANDERI trouve un jeune artiste qui sait bien faire le travail du bois, elle se dit bien qu’il est temps de réaliser son projet. Par beaucoup d’essais-erreurs, Carine finit par trouver la qualité de produits dont elle a besoin.

 

Pourquoi des jouets pour enfants ?

 

«A la naissance, certains sens de l’enfant  comme l’ouïe et la vue sont comme endormis. Ce sont les stimuli extérieurs qui les réveillent. Les sons que l’enfant entend stimulent l’ouïe, la lumière que l’œil de l’enfant perçoit stimule la vue. Ainsi, les jouets que l enfant touche, tourne et retourne, stimulent son intelligence  en ce sens qu’un enfant qui manque de jouets a tendance à jouer avec ce qu’il trouve tout autour de lui», résume Carine KANDERI.

 

“Eco Friendly Toys”, jouets pour enfant produits par Kanderis Products and Services.©DR

 

Les jouets pour enfants sont donc l’un des projets qui aideront Carine à réaliser son plus grand rêve de contribuer à la performance du système éducatif burundais. «Mon plus grand rêve, c’est de voir le système éducatif burundais mettre à l’honneur les talents multiples des jeunes. Il faudrait que les talents des enfants déterminent l’éducation dont ils ont besoin. Il serait mieux de détecter ce qu’ils ont déjà en eux et les aider à les réaliser, non pas leur inculquer des matières qui ne vont pas de pair avec leurs talents », souligne-t-elle.

 

Au moment où Carine KANDERI s’occupe des recherches pour que son entreprise soit centrée sur la créativité, le travail manuel est fait par une dizaine de jeunes artistes qui comprennent des élèves. Elle veut que ces jeunes artistes exploitent pleinement leurs talents.  «J’aimerais que les jeunes artistes, avec qui je travaille, puissent développer leurs talents à travers les divers projets que nous faisons ensemble. J’aimerais qu’ils sortent de leurs zones de confort, afin de donner le meilleur d’eux-mêmes », indique-t-elle.

 

Une affaire familiale!

 

Carine KANDERI (en robe noire) pose avec sa mère et sa grande soeur à la maison.©Akeza.net

 

N’eût-elle été une affaire familiale, Kanderis Products and Services n’aurait pas vu le jour. Quand Carine KANDERI a eu l’idée de produire des jouets pour enfants et des articles de décoration en bois, en galets et en bambous, elle l’a partagée aux membres de sa famille. Elle est allée chercher des galets dans la rivière NTAHANGWA pour la première fois avec son cousin Jean Arnaud NDABEMEYE.

 

Carine KANDERI a la chance d’avoir des membres de la famille qui l’encouragent et le soutiennent. «Ma jumelle ne voulait pas que je continue de mettre les galets dans ma chambre qui a été mon premier stock et me disait qu’un jour elle allait les jeter dehors. Pourtant elle a tout accepté. Elle a fini par m’encourager et me donner des idées innovantes de même que ma mère et mon autre sœur », se remémore-telle

 

Carine KANDERI pose avec sa soeur tenant dans les mains des articles de décoration faits à l’aide des galets.©Akeza.net

 

« Le succès du projet a été possible parce que c’est quelque chose que j’ai fait à la maison auprès des miens qui m’encourageaient. Nous avons voulu nous associer entant que membres de la famille. C’est pourquoi le nom de l’entreprise comporte Kanderis (qui veut dire les membres de la famille Kanderi, mes sœurs, maman, et cousins) », renchérit-t-elle.

 

Ce n’est donc pas un hasard si Carine a décidé de travailler avec les membres de sa famille. Elle estime que sa passion pour les enfants et les pierres est quelque peu héréditaire. «Ma mère fut journaliste à la Radio-Télévision Nationale du Burundi et animait l’émission des enfants « apprenons en rigolant ». Mon père était un ingénieur civil. Il aimait apporter des pierres biscornues à la maison. D’où j’imagine que le choix de faire des objets en galets et qui se rapportent à l’enfant est une passion héréditaire », conclut-elle, toute souriante.

 

Melchisédeck BOSHIRWA

Comments

comments