Zone 5 : en dépit de son élimination, New Stars n’a pas démérité !

Zone 5 : en dépit de son élimination, New Stars n’a pas démérité !

Le club burundais de Basketball, New Star, qui était partie disputer la compétition régionale dite zone 5 à Dar-es-Salaam en Tanzanie n’a pas pu aller jusqu’aux demi-finales. Arrivé tardivement à cette compétition qui se déroulait du 30 septembre au 7 octobre, l’équipe a manqué deux matches. Malgré cela, New Stars n’a pas démérité, remportant deux des trois matches qu’ils ont pu jouer.

En dépit de ce retard qui leur a valu 2 forfaits, le club New Star a persévéré. Ses joueurs ont montré leur détermination dans cette compétition notamment en gagnant leur premier match le lendemain de leur arrivée. New Star croisait le fer avec le club Welkite d’Ethiopie. Un match qui s’est soldé sur une victoire de 100 points contre 52 en faveur de New Stars.

Mercredi le 03 octobre 2018, New Star a perdu face à l’équipe Al-Ahly d’Egypte, jugée redoutable dans cette compétition vu la taille des joueurs. Le match s’est terminé sur la victoire du club égyptien Al-Ahly avec 82 points contre 63. La dernière rencontre de New Star dans cette compétition a eu lieu le 04 octobre contre l’équipe championne de Basketball de Tanzanie dénommée Oilers. Ce match s’est soldé sur une victoire de New Stars qui a battu cette équipe avec un score de 70 points contre 65.

C’était hier soir après leur victoire contre le club Oilers de Tanzanie que le club New Star a manqué son ticket pour les demi-finales. Leur poule était composée de pays comme l’Ethiopie, la Tanzanie, l’Egypte, le Kenya et le Rwanda.

A cause de son retard, New Stars a manqué 2 matches importants pour sa qualification : un contre Patriots du Rwanda et un autre contre Strathmore du Kenya. En dépit de sa victoire contre le club Oilers, le parcours de New Stars dans cette compétition régionale s’arrête ici.

Rappelons que faute de moyens, le Club New Stars avait pris la route avec plusieurs jours de retard. Le club avait dû utiliser ses propres moyens.

 

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments