Yvette Kaneza : Le Reflet commercialisé à Kampala dès Janvier 2015

Yvette Kaneza : Le Reflet commercialisé à Kampala dès Janvier 2015
Yvette Kaneza , patronne de la marque Le Reflet Photo : Francis Giraso (www.akeza.net)

Yvette Kaneza , patronne de la marque Le Reflet Photo : Francis Giraso (www.akeza.net)

Yvette Kaneza est la patronne branchée d’une marque branchée : Le Reflet. Chacune de ses collections est saluée par la critique et ses pairs stylistes. Au début de ce mois, elle était invitée au Kigali Fashion Week 2014 où elle a fait forte impression. Mais bien avant, c’est par une collection de vêtements pour enfants qu’elle avait encore prouvé son talent de créatrice confirmée. Nous l’avons rencontré.

 

 

Akeza.net : De nouvelles créations sont apparues sur le web…une collection ?

 

Yvette : Effectivement, LE REFLET cherche continuellement à élargir et diversifier la gamme de ses produits pour que chacun puisse se retrouver. Dans cette optique, nous venons de lancer une collection pour enfants : les vêtements et accessoires, comme des sacs pour bébé … D’ailleurs, Je ne sais même pas pourquoi je n’avais pas commencé par des créations pour enfants parce que ces petits bouts m’inspirent beaucoup avec leur sourire innocent, rempli d’amour et de sincérité.

 

Akeza.net : Comment se vend ta dernière collection pour enfant ?

 

Yvette : Le résultat montre que la clientèle en avait vraiment soif et n’attendait que de cela. Bref, nos créations pour enfants se vendent très bien et nous continuons à en disponibiliser dans notre boutique.

 

Akeza.net : Quelles sont les chances d’exportation pour les produits Le REFLET ?

 

Yvette : L’expansion internationale est l’un des premiers objectifs de l’année 2015. Ça fait un moment que je suis en train d’étudier ce marché. Pour commencer, en Janvier, mes produits seront commercialisés à Kampala via BOLD, cette plate-forme ougandaise qui vise à promouvoir les designers de la région. Aussi, Je fais des démarches pour ouvrir ma boutique en ligne et bien d’autre projet en cours. Je voudrais vraiment que LE REFLET puisse être une marque ambassadrice pour le Burundi.

 

Akeza.net : Pour vous, la mode est plus une passion ou  un gagne-pain ?

 

Yvette : J’ai toujours été attirée par la mode et l’entreprenariat. D’une part, la mode pour créer, habiller et sublimer d’autre part soutenir la lutter contre la pauvreté et le développement en créant l’emploi. Eh bien voilà, j’ai concilié les deux. La joie que cette passion me procure m’aide à surpasser les barrières. Ma vision est que LE REFLET puisse s’agrandir beaucoup plus et ouvrir des boutiques dans les grandes villes New York, Paris, … pourquoi pas. Nous venons d’un pays du tiers monde mais ce n’est pas pour autant que nous sommes condamnés. Je suis une éternelle optimiste et puis tant qu’il y a la vie, il y a de l’espoir. Tout est possible à ceux qui ont la foi.

 

Akeza.net : Qui est votre idole dans le métier ?

 

Yvette : Je n’ai aucune idole. Mais pas mal de maison m’inspirent par l’élégance de leurs produits et le raffinement des matières et de la finition. Par exemple Coco Chanel, cette femme qui a révolutionné l’univers de la mode. C’était une femme déterminée, indépendante et audacieuse, une inspiration artistique…

 

Akeza.net : Quelles sont les clés du succès dans la mode ?

 

Yvette : Hum…, avoir une grande dose de passion, d’imagination et de persévérance. Je dirai aussi, être confiant et croire en son concept.

 

Le Reflet au Kigali Fashion Week 2014 (www.akeza.net)

Le Reflet au Kigali Fashion Week 2014 (www.akeza.net)

Le Reflet au Kigali Fashion Week 2014 (www.akeza.net)

Le Reflet au Kigali Fashion Week 2014 (www.akeza.net)

Le Reflet au Kigali Fashion Week 2014 (www.akeza.net)

Le Reflet au Kigali Fashion Week 2014 (www.akeza.net)

Propos recueillis par Landry MUGISHA

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.