Yoya Jamal : la vie d’une star en exil , loin des siens !

Yoya Jamal : la vie d’une star en exil , loin des siens !

Yoya Jamal : la vie d’une star en exil

Issa « Yoya » Jamal, chanteur burundais, récemment devenu papa pour la deuxième fois d’un petit garçon prénommé Issac, nous raconte sa vie, loin de sa famille, de ses amis et de son pays. L’auteur de Kayitesi et Rukundo, chansons sorties au Rwanda et plutôt bien accueillies, a hâte de rentrer au bercail mais aussi projette de produire d’autres chansons peu importe le lieu d’exil.

 

Akeza.net : Comment vis-tu l’exil ?

 

Yoya : Quand on n’est pas chez soi, on n’est vraiment pas chez soi. Je vis mal l’exil d’autant plus que les miens ne sont pas à mes côtés, je trouve la situation un peu dure mais que faire ?

 

Akeza.net : A quel point voudrais-tu rentrer au pays ?

 

Yoya : J’ai tellement envie de rentrer dans mon pays parce que j’aime mon pays. Mais ce que je veux par-dessus tout c’est de rentrer sachant que je vais avoir un travail.

 

 Akeza.net : Quels sont les projets qui ont fait naufrage ?

 

Yoya : Les projets que j’avais programmés ont pu être menés à bien malgré un léger retard sauf que ça n’a pas été du tout facile vu que je n’étais pas chez moi ! Sinon la vie d’un artiste ne doit s’arrêter sous le simple motif d’un déplacement.

 

Akeza.net : A quand devrions-nous nous attendre à ton  retour ?

 

Yoya : Mon retour se fera aussitôt que j’aurai un travail qui me ramène vers mon pays !

 

Akeza.net : Qu’est-ce que ça fait d’être père à des milliers de kilomètres de ta famille?

 

Yoya : C’est dur. Je dirais très dur même, mais je fais tout pour je sois aux cotés de mes enfants. Et j’y arriverai nsh’ Allah.

 

Akeza.net : Pouvons-nous  nous attendre à une chanson écrite à Issac ou à sa mère?

 

Yoya : (Rires) Je ne sais pas encore  mais peut-être.

 

Akeza.net : Encore toutes nos félicitations pour votre fils!

 

Yoya : Merci

 

Propos recueillis par Miranda Akim’

 

Comments

comments