YBSP : 9 ans d’activités pour un bilan plutôt louable

YBSP :  9 ans d’activités pour un bilan plutôt louable

Vente aux enchaires de tableau lors de la soirée de charité de YBSP ©Akeza.net

« Sorora Ikaye », « Sunday Meal », « Noël pour les enfants », des campagnes dont vous avez surement eu vent si vous habitez à Bujumbura. Elles ont toutes un point commun, celui d’avoir été initiées par l’association Youth Building in Synergy to end Poverty (YBSP). Cette association, essentiellement composée de jeunes entre 15 et 30 ans, réussit tant bien que mal, à apporter sa pierre à l’édifice de l’aide sociale au Burundi. Et alors que l’association s’apprête à célébrer la 8e édition du « Noël pour les enfants », il serait peut-être temps de faire un petit bilan de ce travail pour lequel elle se dévoue depuis près de 9 ans.

 

 

Pas là pour s’amuser

 

Pour un œil non averti et peu curieux, YBSP ressemble à groupe d’amis qui ont trouvé l’occasion de régulièrement faire la fête sous couvert d’actions de bonne volonté et d’aide social. Tous les dimanches, nous avons droit à des photos de jeunes, tout sourire, distribuant de la nourriture à des enfants défavorisés. Mais ce qui parait comme un loisir de jeune citadin en manque d’occupation ou voulant se donner bonne conscience, semble cacher une cause plus grande et plus importante.

 

Créé il y a près de 9 ans, YBSP est né de l’envie d’apporter le sourire à des personnes que la providence aurait oubliées ou semble avoir oublié. En effet, YBSP s’est donnée la mission d’améliorer la vie sociale et économique des plus défavorisés et voir un Burundi socialement et économiquement développé. Une mission aussi grande que noble, qui guide les actes de l’association. Ce revendiquant apolitique, non confessionnelle et surtout à but non lucratif, YBSP travaille essentiellement avec les jeunes (moins de 30 ans en général) qui sont prêts à apporter leur aide et leur soutien à la vision de l’association.

 

 

Nourrir et Eduquer

Au début de son action, YBSP a lancé le projet « Feed a Child ». Visant la réintégration socio-éducative des vulnérables, ce projet a donné naissance à des programmes comme « Sunday Meal ». Chaque dimanche, les membres de l’association partagent un repas avec des enfants vulnérables et ont des séances d’écoute, d’échange, de partage et d’encadrement avec ces enfants. L’objectif étant d’identifier les problèmes entourant le quotidien de ces enfants et de leurs familles, tout en essayant d’y apporter une solution pérenne. Initialement, le programme prenait en charge une trentaine d’enfant. A ce jour, ce sont 128 enfants qui bénéficient de ce programme.

Puisqu’au-delà de remplir le ventre d’un enfant, remplir son esprit est une chose encore plus importante, YBSP a en son sein le projet « Education pour tous ». Un vaste projet qui, en des termes simples, s’applique à ramener à l’école des enfants en situation de délinquance et venant de familles défavorisées. Le programme prend en charge aujourd’hui pas moins de 120 enfants.

Notons par ailleurs que l’association organise, chaque année l’opération « Sorora Ikaye », qui permet de récolter des fournitures scolaires pour les enfants défavorisés.

7 des 8 enfants pris en charge par YBSP ©Akeza.net

L’une des plus grandes fiertés de l’association YBSP est le groupe de 8 enfants entièrement pris en charge par l’association. Sortis des rues de Bujumbura, ces 7 enfants bénéficient aujourd’hui d’un environnement permettant leur épanouissement.

L’épanouissement d’un enfant ne pourrait se faire pleinement si celui-ci ne bénéficie pas d’un environnement familial le permettant. Et pour aider à construire ce climat d’épanouissement, YBSP a lancé le projet « Women Empowerment ». Un projet qui vise à autonomiser les femmes en les initiant aux petites activités génératrices de revenus et en leur octroyant des capitaux après des formations sur l’autofinancement, l’épargne et le crédit. Le projet compte aujourd’hui 68 bénéficiaires.

 

 

S’ouvrir à tout le Burundi

En 9 ans d’existence, l’association a réussi à mettre en place un système fonctionnel qu’il espère bien étendre à l’ensemble du Burundi. Comme l’expliquait Arthur MUGISHA, Représentant légal de l’association, l’objectif est d’élargir nos actions à tout le Burundi. « Nous voulons avoir des représentations à Ngozi, Gitega et partout ailleurs. Ainsi nous pourrons venir en aide à d’autres enfants un peu partout au pays », dit-il.

Avec l’aide de ses partenaires, l’association compte également générer plus de moyens pour aider le maximum d’enfants possible.

Quelques images de la soirée de charité de YBSP ©Akeza.net

 

Mais en attendant d’atteindre ce grand objectif, l’association travaille activement à l’organisation de la 8e édition du « Noël pour les enfants ». Une édition qui se tiendra le 20 décembre prochain et qui revêt un aspect plutôt particulier puisque l’association prévoit d’associer les enfants des camps de déplacés de Gatumba. Offrir un moment des sourire et de joie à des enfants vivant une situation difficile suite aux inondations ayant frappé leurs habitations.

Une soirée caritative a même été organisée pour récolter les fonds nécessaires à ce grand évènement. Présentation du travail de l’association, vente aux enchères et échanges ont été au programme de cette soirée qui a permis de réunir des fonds pour une cause noble.

 

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments