Yamini Selemani : Je ne voudrais pas que mon fils devienne footballeur

Le capitaine des Hirondelles Yamini-Selemani NDIKUMANA en action (www.akeza.net)

Le capitaine des Hirondelles Yamini-Selemani NDIKUMANA en action (www.akeza.net)

La date du 28 mars restera certainement l’un des plus beaux jours de la vie du footballeur Ndikumana Yamini-Selemani. A cette date, le fameux Sele-Drogba est devenu papa. Son premier né. Yamini ne connait pas encore son fils. Il est à plusieurs milliers de kilomètres de son épouse. «Mon club prépare un grand match ce weekend, ils ne peuvent pas me permettre de partir,» a-t-il dit.

 

S’il n’a pas encore touché, bercé son trésor, Yamini Selemani Ndikumana connait déjà le nom de son fils. Il s’appellera Yamini Junior. Quand notre confrère Ismail Niyonkuru lui a demandé s’il aimerait que son fils devienne  footballeur professionnel comme lui, l’homme qui a mis aux anges toute la nation burundaise lors du CHAN 2014 (rappelez- vous son tir puissant à la dernière seconde contre la Mauritanie), a refusé catégoriquement. « Non, je ne voudrais  pas que mon fils prenne le foot comme  métier. Qu’il fasse autre chose, ce ne sont pas les métiers qui manquent. Mais bon , je ne pusi beaucoup dire là-dessus , je laisserais mon fils faire son choix.»

 

 

Yamini évolue en ce moment en Albanie, et sa femme habite en Suède. Il affirme qu’il est impatient de les rencontrer. Mais au niveau de son club, les dirigeants lui ont exigé d’attendre au moins quelques journées du championnat, vu que son club joue en évitant la relégation. Ce digne fils du Burundi, est à l’aise dans son club FC TIRANA. Sur 9 matches joués, il compte 5 réalisations et quelques passes décisives.

 

AN

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.