VIVRE SA PASSION : Daniel Lukogho Banamhere se raconte !

VIVRE SA PASSION : Daniel Lukogho Banamhere se raconte !
Daniel Lukogho Banamhere ©Privé

Daniel Lukogho Banamhere ©Privé

Je m’appelle Daniel Lukogho Banamhere.Je suis né avec cette passion de la musique mais c’est avec le temps que j’y suis vraiment entré. A Kinshasa (R.D.C), c’est là que tout a commencé.

 

J’ai intégré la chorale une fois mais vu mes caprices j’ai dû quitter. Après quelques années, je me suis lancé au piano.Ma grande sœur Michelle m’a donnée quelques bases. Lorsque mes parents ont vu que j’avais cette touche au piano, ils ont  décidés de me chercher un pro de l’école de musique de Kinshasa (INAS). J’ai fait un mois avec lui,puis il a eu une promotion et a quitté Kinshasa pour le Kenya. J’ai dû continuer à apprendre seul et je dirai que j’apprends toujours. Je suis entré à la chorale de la Jeunesse de mon église de Kinshasa La Parole du Salut et là j’étais pianiste dans tout ce qui est accompagnement,

 

A la maison je jouais en chantant mais mes deux grandes sœurs se moquaient de moi en disant que je ne serai jamais Michael W. Smith. J’ai plusieurs fois pleuré après leurs découragements. Le Seigneur à fait grâce et mon père a eu un travail au Burundi et comme je suis le cadet de la famille, je devais le suivre. Arriver au Burundi, inscrit à l’école française, j’ai présenté un morceau avec mon piano. Je précise que j’ai chanté tout en jouant et la salle était complètement calme, je me demandais si je chantais si mal pour créer un si grand silence mais à ma surprise, lorsque j’ai fini ma prestation c’était toute la salle qui acclamait et me félicitait. Je me suis dit pourquoi ne pas mettre cela dans l’église et être une bénédiction pour plusieurs.

 

C’est alors là que je suis entré à la chorale de mon église ici à Bujumbura EGLISE EL SHADDAI du couple DERAIN. Notons que je faisais cela pour prouver à mes sœurs que je pouvais combiner le chant et le fait de jouer au piano ; ce n’était pas pour servir le Seigneur. Il y a eu une sœur de la chorale qui m’a aidé à entrer dans la chorale, c’est ma sœur que j’aime beaucoup Frieda Kombe.  Là j’ai commencé en tant que pianiste et je jouais avec des Maestro comme Fortran Bigirimana, Arnaud (Soliste), Amadi (Batteur), Farley (Percutions)… Un bon jour je me suis décidé de jouer au piano tout en chantant. J’en ai parlé à notre pasteur Isabelle et  elle m’a dit que je passerai un test pour voir si je pouvais chanter.

 

Daniel Lukogho Banamhere au piano ©Privé

Daniel Lukogho Banamhere au piano ©Privé

Le jour du test est arrivé, c’était un mardi, je suis passé devant les choristes et on m’a demandé de présenter un chant. Je me rappelle avoir chanté « TU ES DIGNE DE GLOIRE« . Ils étaient tous étonnés car je chantais bien. On est allé rapporter  au Pasteur que « Daniel doit arrêter de jouer au Piano et commencer à chanter ».C’est alors que le jour suivant donc le mercredi, j’ai pour ma toute première fois chanté devant une foule d’église. Je flippais beaucoup. Le dimanche, on m’a demandé de présenter une chanson aux offrandes. J’ai présenté la même chanson que celle que j’avais faite le mardi ! Je ne me sentais pas bien car  mon objectif était de jouer et chanter mais on m’avait privé d’une chose ! C’est avec le temps que j’ai compris que ce que je faisais, je devais le faire pour la gloire de Dieu et non pas pour prouver à qui que ce soit que je suis le meilleur.

 

Aujourd’hui, toujours fidèle à mon église, je présente souvent des chant tout en jouant au piano et tout cela pour la gloire de Dieu. J’ai fait plusieurs chanson et souvent avec d’autres artistes comme Cédric ( rapeur et slameur), la chanteuse Léilla et Thierry (le rappeur) tous engagés dans la chanson gospel.

 

Prochainement , je vous parle de mon combat pour trouver ma place avec mon  passion , une histoire tout aussi passionnante. A bientôt….

 

Edité par Landry MUGISHA

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.