Vivre avec la perte d’un être cher

Vivre avec la perte d’un être cher

African american woman/This Is Africa Photo: Cheryl Casey

Nous connaissons tous la perte d’un être cher à un certain moment dans notre vie. Une fois mal vécue, cette période peut changer énormément nos vies. Il n’y a aucune bonne façon de faire le deuil, tout le monde pleure à leur manière en fonction du lien qu’ils avaient avec le défunt mais aussi leur fragilité émotionnelle. 

 

Les étapes de la perte sont: le déni, la colère, le marchandage, la dépression et l’acceptation. On n’a pas besoin de passer par les cinq étapes et il n’y a pas de temps défini que le deuil doit durer. Il est normal de ne pas accepter la perte quand cela vient de se passer, mais demeurer dans le déni peut causer la dépression.

 

La colère vient quand nous arrivons à terme avec notre perte et qu’on a besoin de quelqu’un à blâmer. Certains se blâment eux-mêmes s’imaginant ce qui aurait été fait qui n’a pas été fait ou même plus, ils  blâment les médecins ou Dieu. On essaie de négocier  pour qu’ils  restent peu importe le prix à payer.

 

La dépression est naturelle; c’est une étape commune pour tout le monde. La tristesse est ressentie par tout le monde. Si tu veux pleurer, pleures. Ça te fera du bien. Contrairement à ce que la société nous enseigne, retenir ses larmes  n’est pas de la bravoure, c’est  plutôt de l’autodestruction.

 

L’acceptation est la dernière étape et la plus importante. Venir à terme de ce qui est arrivé et accepter que vous ne puissiez pas changer ce qui vient de se passer. C’est à ce moment que tu acceptes de continuer avec ta vie et de te permettre d’être heureux à nouveau.

 

N’ayez pas honte de demander de l’aide aux amis et la famille. Concentrez-vous aussi à vivre pleinement encore. Leur absence se fera sentir et ce n’est pas une mauvaise chose. Accrochez-vous à leurs biens et aux bons moments que vous avez passés ensemble, pensez moins à la douleur. La chose la plus importante est le temps; laissez le temps guérir vos blessures.

 

Les symptômes physiques tels que la fatigue, des nausées, baisse de l’immunité, la perte de poids, gain de poids, les douleurs et l’insomnie, peuvent également se manifester au cours de cette période.

 

Ingrid Lynca

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.