Vers l’établissement d’un portail en ligne de facilitation des échanges au Burundi

Vers l’établissement d’un portail en ligne de facilitation des échanges au Burundi

Le centre international du commerce (ITC) en partenariat avec l’Office Burundais des recettes (OBR) et le secrétariat de l’EAC avec l’appui du CNUCED  (conférence des nations unies pour le commerce) organisent une formation à l’endroit des cadres et consultants de l’OBR en charge du portail en ligne de facilitation des échanges au Burundi. La formation se tient du 17 au 20 Février 2020 à l’Hôtel Martha à Bujumbura. Cette formation a pour but de renforcer les capacités des participants à la gestion du portail.

 

La formation est repartie en 9 sessions. Elle est la première d’une série d’activités de renforcement des capacités au bénéfice de l’OBR. L’établissement et l’opérationnalisation du portail de facilitation des échanges au Burundi restent l’ultime objectif.

Adolphe Manirakiza, Commissaire des douanes et Accises à l’OBR, briefe sur les contours de la formation : ’’C’est une session de formation à l’ intention des cadres et agents de l’OBR qui ont été désignés pour pouvoir alimenter le portail de facilitation du commerce tant national, régional  et international. Le projet vise à faciliter les échanges transfrontaliers. Les commerçants et les entrepreneurs sauront les formalités préalablement exigées avant même qu’ils ne se lancent dans leurs business. Cela leur facilitera l’accélération des procédures. Le site regorgera toutes les informations nécessaires pour que celui qui se lance puisse se renseigner en temps utile sans toutefois courir à gauche à droite. Le site sera alimenter de façon régulière et va contenir toutes les informations concernant le commerce’’.

 

Adolphe Manirakiza martèle ces propos en ajoutant :’’Autrefois on cherchait les informations de bouche à oreille mais maintenant elles seront regroupées sur un site web accessible à tout le monde. L’atelier vise à former les gestionnaires du portail sur la manière de l’alimenter et les éléments à ajouter sur le site  pour que l’intéressé puisse avoir les informations en temps utile. Le site sera comme une sorte de bibliothèque de commerce où quelqu’un qui voudra se lancer dans le commerce pourra trouver les informations’’.

 

La formation est organisée dans le cadre du Mark up, un programme d’amélioration de l’accès aux marchés pour la communauté de l’Afrique de l’Est. Elle est financée par l’union européenne. Le Burundi s’engage avec l’ITC et la CNUCED à l’établissement de ce site en ligne.

 

Ce portail en ligne du Burundi s’ajoutera aux quatre autres portails déjà existant dans la communauté est-africaine. Il jouera un rôle conséquent pour la promotion de l’intégration régionale. Le portail du Burundi suit le modèle des portails de facilitation des échanges des pays de l’EAC comme le Kenya, le Rwanda, l’Uganda, et la Tanzanie.

 

A long terme l’objectif de la formation est d’établir les conditions pour l’établissement, l’opérationnalisation, et  la pérennisation du portail en vue de la mise en œuvre continue d’un outil à destination des usagers et des décideurs politiques ; renforçant par ricochet la transparence des opérations transfrontalières.

Janvier CISHAHAYO

Comments

comments




One thought on “Vers l’établissement d’un portail en ligne de facilitation des échanges au Burundi

Les commentaires sont fermés.