Une fête «Happy people» au Burundi, sans Burundais….

Photo amateur  prise lors de la soirée Happy people 2014 ©Igihe Rwanda

Photo amateur prise lors de la soirée Happy people 2014 ©Igihe Rwanda

Il y avait du monde. On pouvait se laisser croire qu’au Bora Bora il y aura une prestigieuse finale d’une coupe dans le sport roi (la ligue des champions). Une marrée humaine occupait cette plage. A voir les voitures garées cette nuit-là, on pourrait penser que chacun à sa bagnole à Bujumbura. Tout ce beau monde, était réuni pour bien s’ amuser. Danser la musique de toute sorte à fond. S’éclater entre potes, etc. Mais vraiment, ce qui est scandaleux, c’est qu’il n’y a pas eu de musique burundaise toute l’animation durant.

 

 

 
Dans chaque été, les plus branchés s’attendent à un grand rendez-vous de fête dit «Happy people». Quand la date approche, c’est ce sujet qui coule presque sur toutes les lèvres. La fête « Happy people», est un show qui se déroule souvent à la plage, où les Diskjockers (Dj) proviennent du Rwanda ou du Kenya, pour foutre le feu jusqu’ au levée du soleil. «Happy people» est un événement culturel, rassemblant plusieurs mélomanes autour de la musique et ce qui va avec. Mais qu’y gagne l’artiste burundais quand sa musique n’y est pas jouée?

 

 

 

 

 

 

Durant toute la soirée, pas de musique burundaise. Et pourtant, on a bel et bien entendu les sons tanzaniens, kenyans, bref de la région Est-africaine, sans pour autant entendre aucune note burundaise. Il est vrai que le show est organisé pour divertir d’ abord les mélomanes non pas pour promouvoir l’artiste burundais, mais pour un rendez vous comme le «Happy People», où on peut dire sans se tromper que 95% du public sont les enfants du pays, le minimum serait de jouer au moins quelques chansons burundaises.

 

 

 

 

 

 

Le Djs ont fait le tour du monde en balançant tube sur tube, de la Jamaïque au Rwanda, en passant par le Rwanda, sans se souvenir du pays qui les reçoit toujours avec une hospitalité incomparable. C’est amoureux de la musique rundi, qui nous l’a dit très bien : « Non, c’est inacceptable, nous sommes au Burundi, dans une soirée pour les Burundais, et il n’y même pas de musique burundaise balancé.» Se plaignait-t-il.

 

 

 
Si durant une telle fête aucune chanson burundaise n’a été balancée, il y a de quoi à s’inquiéter. La musique burundaise n’a –t- elle pas de normes pour concurrencer, ou plutôt séduire un public donné ?

 

 

 

 
Armand NISABWE

Comments

comments




One thought on “Une fête «Happy people» au Burundi, sans Burundais….

  1. BENITA

    VRAIMENT MUVUZE UKURI , NONE KUKI ABARUNDI BABIREKA UKONYENE….BIRABABAJE KABISA KUBONA ABANYARWANDA BAZA KWIGANZA GURTYO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.