« Twese Hamwe », une exposition photographique en l’honneur du partenariat Union Européenne- Burundi

« Twese Hamwe », une exposition photographique en l’honneur du partenariat Union Européenne- Burundi

Dans la suite des événements culturels prévus pour célébrer les 40 ans du partenariat Union Européenne (UE) -Burundi, 30 photos  montrant les différents projets  financés par l’Union Européenne au Burundi ont été  exposés à l’Institut Français du Burundi (IFB) ce jeudi 27 septembre 2018 vers 17h30. L’exposition était intitulée  « Twese Hamwe »  qui veut dire « Tous ensemble ».

Un mot d’accueil a été prononcé par le nouveau directeur-délégué de l’IFB, Olivier Jayne, qui a souhaité la bienvenue au public présent à cette exposition. Il a par la suite remercié la délégation de l’union européenne pour les différents projets financés dans des secteurs variés au Burundi. « C’est le fruit du travail de l’Union Européenne en 40 ans de partenariat », a-t-il indiqué. Il a également salué toutes les personnes qui ont rendu possible ces projets.

Olivier Jayne, Directeur délégué de l’IFB ©Akeza.net

L’Ambassadeur de France au Burundi Laurent Delahousse avait honoré de sa présence cette exposition qui a pris place à l’Institut Français du Burundi. L’IFB est rattaché à l’ambassade de France. En sa qualité d’hôte donc, l’ambassadeur de France a souhaité la bienvenue à tous ceux qui étaient sur place. Il a également remercié Xavier Pavard qui a fait la sélection de ces photos.Il a fait savoir que certaines de ces photos ont été prises en sa présence lors des visites de projets. Mais aussi ces photos montrent la beauté du Burundi. “A travers ces projets, on montre la douleur et la détresse des gens qui sont dans des situations difficiles. C’est pourquoi l’Union Européenne en partenariat avec d’autres organisations internationales ont contribué pour redresser ces situations” a fait savoir l’Ambassadeur de France au Burundi.

Laurent Delahousse, l’Ambassadeur de France au Burundi ©Akeza.net

Pourquoi appeler cette exposition « Twese hamwe » ?

« L’Union Européenne travaille aux côtés du Burundi depuis 40 ans et durant toutes ces années des actions de coopération ont été initiées dans des secteurs variés comme le développement rural, la nutrition, l’énergie, la santé, la formations professionnelles, etc. » a indiqué M. Wolfram Vetter, ambassadeur de l’Union Européenne au Burundi dans son discours. « Ces photographies nous donnent l’occasion de vous faire rencontrer les bénéficiaires des actions que nous accompagnons sur terrain », a-t-il poursuivi.

Wolfram Vetter, Ambassadeur de l’Union Européenne au Burundi lors de son discours ©Akeza.net

 « La sélection des photos n’était pas facile… »

Pour trouver toutes ces photos, il a fallu approcher différentes organisations financées par l’Union Européenne et qui sont chargées de la mise en œuvre de ces projets comme la  FAO, SOPEX, FIDA, ICU, GIZ, Louvain coopération, ENABEL a indiqué Monsieur Xavier Pavard, un des membres de la délégation de l’UE au Burundi, œuvrant dans les domaines du développement rural, des infrastructures, de l’énergie et de la coopération. C’est également lui qui a préparé toutes les photos de cette exposition, qui a fait la sélection, ainsi que la préparation des légendes sur ces photos. « C’était compliqué car nos archives ne sont pas assez bien tenus, normalement c’était censé remonter 40 ans en arrière mais je n’ai pas trouvé des photos qui vont plus loin que 2013. En plus je devais cibler les secteurs dans lesquels nous intervenons. Il a fallu en demander aux différentes organisations de l’Union Européenne. La sélection des photos  n’était pas facile », raconte M. Xavier.

Monsieur Xavier Pavard, un des membres de la délégation de l’Union Européenne au Burundi ©Akeza.net

A part cela, Xavier revient sur le sentiment éprouvé en sélectionnant les photos. « J’ai voulu valoriser ces femmes, ces hommes et enfants du milieu rural surtout qui travaillent pour le développement. Ces femmes sont celles qui travaillent dur et qui font la publicité de ce qu’elles produisent ».

Mr Pavard indique aussi que le projet sur l’environnement pourrait être une des priorités à venir. Il s’agira par exemple de faire des actions pilotes pour essayer de voir le niveau de contamination ou de pollution du Lac Tanganyika avec la collaboration de tous les pays riverains.

Un admirateur devant une des photos exposées à l’IFB ©Akeza.net

Norbert et Albert, deux jeunes rencontrés sur place ont indiqué : «  à travers ces photos, ils ont développé plusieurs domaines, ils ont vraiment fait beaucoup de choses surtout dans les milieux ruraux. Nous saluons ce travail, même si on s’attendait à plusieurs photos ».

Christian Bujiriri, peintre connu pour ses expositions telle que « Introspection », a apprécié la réalité que reflètent ces photos. « Ces photos sont expressives. Chaque personne peut comprendre facilement ce qu’elles racontent et c’est bien ».

 

Huguette  IZOBIMPA et Fleurette HABONIMANA

 

Comments

comments