Transport : Vers la mise en place d’un programme de transport via le lac Tanganyika

Transport : Vers la mise en place d’un programme de transport via le lac Tanganyika

Image d’illustration, le bateau Liemba sur le Lac Tanganyika ©DR

Le programme de transport par le Lac Tanganyika devrait bientôt être mis en place a ainsi annoncé le Secrétaire Général de l’EAC, Mr Libérat Mpfumukeko lors d’une conférence de presse tenue le 31 Octobre 2017 en collaboration avec des membres de l’agence de facilitation du transport sur le corridor central et de la Banque mondiale.

Selon Libérat Mpfumukeko, le programme représente une autre initiative coordonnée entre les Etats partenaires, les partenaires au développement et les organisations régionales pour fournir un système de transport intégré, efficace et rentable pour les pays de la région, nous rapporte l’Agence Burundaise de Presse (ABP). L’EAC s’est donc engagée à fournir un système de transport intégré et le programme de transport sur le lac Tanganyika en particulier. Un système de transport intégré et efficace est un moteur essentiel du développement socio-économique de la région a-t-il affirmé.

En effet, de nombreux avantages sont rattachés à la mise en place de ce programme. Les pays riverains du Lac Tanganyika bénéficieront, entre-autre, de l’amélioration du transport par voie navigable intérieure et de la connectivité sur le lac, l’amélioration de la sécurité de la navigation sur le lac Tanganyika et la promotion de la sécurité grâce au commerce transfrontalier, l’amélioration des services d’infrastructure et logistique qui a aura pour conséquence la réduction des coûts de transport des marchandises et des passagers. Mais également l’amélioration de la connectivité des ports lacustres et des pays enclavés avec le port de Dar-es-Salaam rendu possible par le contrôle du corridor nord.

A cela s’ajoute évidemment des avantages environnementaux tels que la préservation de la biodiversité de Lac Tanganyika. Une protection qui permettra d’améliorer la chaine de valeurs régionales de la pêche et de l’aquaculture et ainsi soutenir les moyens de subsistance et le bien-être local des riverains.

La Banque Mondiale s’est engagée à soutenir à hauteur de 500 millions e programme.

Notons que les 2 et 3 Novembre 2017 se tiendra un atelier sur le programme de transport via le Lac Tanganyika. Un atelier dirigé par la Banque Mondiale et qui verra la participation des états partenaires de l’EAC, la RD Congo, la Zambie et les partenaires au développement.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments