Tous les clubs Rotary du Burundi contre la poliomyélite

Tous les clubs Rotary du Burundi contre la poliomyélite

A l’occasion de la Journée Mondiale de lutte contre la poliomyélite du 24 octobre, tous les clubs rotariens du Burundi ont effectué une marche dans les rues de Bujumbura pour sensibiliser sur l’éradication de la poliomyélite. Il ne s’agit plus d’une simple lutte  mais plutôt de l’éradication de la poliomyélite partout dans le monde et plus particulièrement au Burundi. Une petite cérémonie de remise de dons a également a eu lieu au centre Saint Kizito, et ce en vue d’encourager ceux qui se donnent pour en finir avec cette maladie.

 

La polio sur le point d’être totalement éradiquée

De 350 000 cas de polio par an dans le monde en 1988 à seulement 22 cas par an en 2017 , voici là des chiffres encourageants enregistrés par l’OMS  sur  l’évolution de la lutte contre la polio. Une telle réussite a été obtenue grâce aux activités menées à travers le lancement de l’Initiative Mondiale pour l’Éradication de la Poliomyélite(IMEP) par l’OMS en 1988,  la mobilisation du Rotary dans plusieurs pays ainsi qu’à travers l’aide des organisations telle que l’UNICEF. Dans son intervention, le Dr Diomède Ndayisenga, délégué du Ministère de la santé et de la lutte contre le VIH au Burundi Ndayisenga, a salué la détermination des rotariens pour leur combat dans la vaccination des enfants burundais dès le bas âge. « Le rotary a été le premier à lutter contre la polio dans le monde » a-t-il souligné.

 Lire aussi : Le Rotary Club Bujumbura Kigobe 2012 offre un kit scolaire à Maman Dimanche

Que faut-il savoir à propos du polio ?

Docteur Willy Gatore, un des membres du Rotary Club Bujumbura Kigobe 2012, a rappelé que le travail n’est pas encore achevé. Il est revenu sur 6 choses à savoir à propos de cette maladie virale.  « La première chose à savoir est qu’il s’agit d’une maladie virale infectieuse pouvant provoquer une paralysie. La deuxième chose  est que tous les efforts de l’UNICEF, l’OMS, le ROTARY mis ensemble dans la disponibilité du vaccin ont réduit le nombre de victimes  jusqu’à 99.9%. Troisièmement, la polio est ressentie que dans trois pays aujourd’hui. Il s’agit du Pakistan, de l’Afghanistan et du Nigeria. Il faut également savoir que le vaccin reste le seul moyen efficace pour éradiquer la polio. Ce vaccin protège un enfant une fois pour toute sa vie. En dernier lieu, il faut que chacun puisse contribuer à combattre cette maladie en faisant vacciner son enfant d’autant plus que ce vaccin est gratuit. »

 Lire aussi : Bujumbura accueillera la 36ème conférence du district 9150 du Rotary International

Un don d’encouragement envers le centre Saint Kizito

Des savons au nombre de 300, 1.125m équivalent de 250 paires de draps ainsi que les frais de couture ont été octroyés au Centre Saint Kizito. L’objectif de cette visite après la marche effectuée était d’encourager les activités menées par ce centre envers les enfants vivant avec un handicap.

 

 

Le don provenait de collectes effectuées dans la ville mais aussi en grande part des rotariens eux-mêmes avec l’appui de leurs collaborateurs. « C’était un don de notre part mais beaucoup plus un message à tous les burundais pour dire que le rotary est là, qu’il va se battre jusqu’à éradiquer totalement la polio » a dit Pamela SIGEJEJE, membre du Rotary Club Bujumbura Great Lakes, le club qui guidait les activités ce 27 octobre.

A cette cérémonie, deux  des anciens enfants encadrés par le centre Saint Kizito sont revenus sur les défis qu’ils rencontrent avec les constructions d’habitats qui constituent toujours une limite à leur mouvement et épanouissement au quotidien. Signalons qu’ici au Burundi, le dernier enfant à avoir attrapé la polio a  été enregistré il y a 9 ans.

 

Huguette IZOBIMPA

Comments

comments