Tournoi Régional de Rugby à 7, le Burundi aux manettes de l’organisation

Tournoi Régional de Rugby à 7, le Burundi aux manettes de l’organisation

L’équipe du Lesotho ©DR

Dans le cadre des éliminatoires pour les jeux olympiques de 2020 à Tokyo, le Burundi a eu l’honneur d’abriter ce 29 et 30 septembre dernier le tournoi régional de Rugby à 7. Parmi les 10 pays de la zone centre, 4 pays -à savoir le Burundi, la RDCongo, le Congo Brazzaville et le Lesotho- ont participé à ce tournoi qui s’est déroulé au Terrain Tempête de Bujumbura.

Les dates du 29 au 30 septembre 2018 ont été historiques dans l’histoire de la fédération burundaise de Rugby. Pour la première fois, le Burundi a eu l’honneur d’abriter le tournoi régional de Rugby à 7 joueurs. Ce tournoi a vu la participation de certains officiels comme les présidents de la fédération du Congo Brazza et de la République Démocratique du Congo, l’ambassadeur du Congo au Burundi, le président de la fédération burundaise de Rugby, un Représentant du Ministère des sports et de la culture du Burundi et une délégation de la fédération africaine de Rugby.

 

L’objectif du tournoi

La Fédération Burundaise de Rugby était habituée à organiser des championnats nationaux mais elle n’avait jamais organisé de tournoi international. Selon le président de cette fédération, M. Albert Havyarimana, « avec cet évènement nous voulions faire connaitre le Rugby au Burundi. Mais aussi c’était une occasion donnée à nos joueurs de disputer des matchs avec d’autres parce que jusque-là nos joueurs étaient habitués à ne participer qu’à des tournois nationaux ». Il renchérit en disant : « nous avons aussi voulu prouver à la fédération africaine de Rugby que nous sommes capables d’organiser de tels tournois. En organisant ce genre d’évènement, nous enregistrons des points au niveau de la fédération internationale de Rugby dont nous cherchons à être membre ».

A la question de savoir pourquoi le choix du Burundi, M. Albert a indiqué : « nous avons été choisis comme organisateur parce qu’on avait presque toutes les conditions exigées comme prendre part à ce tournoi (jouer), la disponibilité des terrains, la sécurité intérieure, l’organisation de la fédération. Et de notre côté, nous avons su convaincre la fédération africaine de Rugby que les hôtels sont moins chers, la facilité des déplacements internes, et que la sécurité est garantie. Comme vous le voyez par vous-mêmes, il y a la police qui est venue sécuriser ce tournoi. »

Le déroulé de ce tournoi

Pour la première journée, le 29 septembre, dans les phases éliminatoires, l’équipe de Rugby de la RD Congo s’est classée  première. Elle a remporté tous les matches. Et pour la dernière journée, le 30 septembre lors des demi-finales, la RD. Congo a battu le Burundi (10 contre 7), du coup, elle s’est qualifiée pour la finale. Le 2ème match a opposé le Lesotho au Congo Brazza. Ce dernier a été battu par le Lesotho (17 contre 0). Pour le match de consolation c’est-à-dire la 3ème place, le Burundi a été battu par le Congo Brazza (0-14).

La finale qui a eu lieu ce même jour a opposé l’équipe de la RD. Congo contre celle du Lesotho. Et c’est la RD. Congo qui a remporté ce tournoi sur un score de 15 points contre 5 du Lesotho. C’est ainsi que l’équipe de la RD Congo a été sacrée championne de ce tournoi.

L’équipe de la RDCongo ©DR


Quel sentiment pour les équipes participantes ?

D’un côté, le coach du Lesotho, Litsitso Motseremeli, a exprimé sa satisfaction : « nous sommes satisfaits par ce grand tournoi, nous avons été bien accueillis au Burundi. Nous sommes contents d’avoir été 2ème dans ce tournoi et nous avons eu la coupe malgré l’effectif insuffisant des joueurs dans notre équipe. Malgré tout, nous avons su mener le jeu jusqu’au bout. »

L’équipe du Lesotho ©DR

Selon Herman Mbonyo, le président de la fédération de Rugby en RD Congo, « nous sommes contents d’avoir participé à ce tournoi pour prouver ce dont nous sommes capables. Nous sommes très satisfaits d’avoir remporté ce tournoi. Mais aussi nous espérons gagner un ticket pour les  prochains jeux olympiques ».

« C’est une opportunité pour nous d’avoir participé dans ce tournoi, c’est comme un miroir pour nous, avec cette 3ème place nous sommes satisfaits. Nous espérons que notre Ministère pourra prochainement nous soutenir grâce à cet exploit » exprime Célestin Tanda, entraineur du Congo Brazza.

L’équipe du Congo Brazza ©DR

De l’autre côté, M. Albert déplore un manque de soutien de la part du Ministère ayant en charge les sports et la culture dans ses attributions mais également les entreprises burundaises. Il a indiqué : « nous avons un manque de moyens financiers au niveau de la fédération parce que le Ministère ne nous soutient pas. De même pour les entreprises burundaises, elles ne nous sponsorisent pas. Mais cet évènement constitue une preuve de ce que nous sommes capables de faire, nous espérons plus de visibilité grâce aux différents médias qui sont venus nous soutenir et nous vous en remercions ».

Qu’est-ce qui explique la défaite du Burundi ?

« Nos joueurs n’ont pas l’occasion de disputer beaucoup de matches amicaux et internationaux  mais aussi ce manque de financement est un problème majeur, il nous empêche d’organiser des tournois. En plus, quand un joueur n’est pas à l’aise il ne peut pas bien jouer. Il faut qu’on nous prenne au même titre que les autres jeux sportifs, n’oubliez pas que c’est l’image du pays qui est en jeu. », a martelé M. Albert.

A noter que c’est l’équipe de la RD. Congo, les Léopards, qui a été sacrée championne de ce tournoi de la zone centre en battant le Lesotho en finale.  La RDCongo s’est qualifiée pour représenter cette même zone dans les prochains matches de sélection entre zones qui seront organisés au niveau de l’Afrique. C’est à partir de là que l’on saura quelles équipes africaines de Rugby prendront part aux jeux olympiques de 2020 à Tokyo.

 

 

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments