Tournoi du Sitting Volleyball « Turashoboye » : donner une image positive des sportifs en situation de handicap

Tournoi du Sitting Volleyball « Turashoboye » : donner une image positive des sportifs en situation de handicap

Avec l’appui de l’ambassade de France au Burundi, le Comité National Paralympique organise depuis le  12 octobre les éliminatoires du championnat régional de sitting volleyball 2019, répartis-en 3 zones au niveau du pays (Nord-Centre, Sud et Ouest). L’objectif étant la valorisation des talents en matière de sport chez les personnes en situation de handicap.

On ne parle que très rarement de handisport (le sport pratiqué par les personnes en situation de handicap) au Burundi. Un mythe tenace veut que les personnes handicapées soient inaptes. Relégués au dernier plan dans la plupart des cas, les individus en situation de handicap peinent à se faire une place adaptée à leur condition et sont régulièrement victimes de discriminations. « Comme si cela ne suffisait pas, ils subissent également des violences diverses », nous avouent-ils.

Ainsi est né le leitmotiv « Turashoboye » (nous sommes capables), initié par le comité national paralympique à travers le handisport. L’idée est de donner une image positive des sportifs en situation de handicap en montrant à l’opinion publique qu’ils peuvent faire mieux.

Selon Eugène Nsabayezu, président du comité national paralympique, « il s’agit de montrer les talents des personnes en situation de handicap en matière de sport. Nous voulons montrer au public que nous sommes capable de bien faire et que nous pouvons jouer comme les personnes valides ».

Pour ceux qui ont eu la chance d’assister aux matches de sitting volleyball qui ont eu lieu le weekend dernier (le 19 et 20 octobre) au terrain parquet de Bujumbura, on aurait bien vu des talents prometteurs chez les handicapés. Jouant assis (à même le sol), les pieds et les mains par terre, les sportifs handicapés ont bien fait preuve d’engouement et de passion à ce jeu. C’était émouvant d’assister à cette scène.

Se déroulant au niveau national, le championnat de sitting volley ball a rassemblé les différents clubs répartis en 3 zones. Il s’agit de la zone Nord-Centre avec les provinces (Kayanza, Muyinga, Karusi, Gitega, Muramvya et Mwaro), la zone Sud couvrant les provinces (Makamba, Rutana, Rumonge et Bururi) ainsi que la zone Ouest constituée essentiellement des clubs de la mairie de Bujumbura, ceux de la province Bujumbura (regorgeant plusieurs équipes), de Cibitoke et Bubanza. Mais ces deux dernières provinces n’ont pas encore de clubs. Les 19 et 20 octobre, c’était le tour des provinces jumelles Bujumbura mairie et Bujumbura. Les éliminatoires ont mis en lice les clubs masculins ressortissants de ces 2 provinces.

Les défis ne manquent pas

Malgré quelques avancées sur la situation des personnes handicapées, M. Cassien Bizabigomba, directeur technique-adjoint au sein du comité national paralympique confie que les défis ne manquent pas. « Nous avons un problème d’infrastructures adaptées. Le terrain n’est pas couvert. Ce qui fait que quand il pleut nous sommes obligés de stopper pendant un long moment ». A cela s’ajoute « le manque du terrain lisse, les tapis pour permettre aux joueurs d’être à l’aise. Les filets adaptés et comme vous l’avez vu les clubs n’ont pas de maillots à cause du manque de moyens. Mais tout de même, ils manifestent de l’engouement pour le handisport », renchérit M. Eugène. Celui-ci lance un appel vibrant aux âmes charitables d’emboiter le pas de l’ambassade de France en les soutenant afin d’encourager les talents qui sont dans le handisport.

Signalons que la suite des éliminatoires du championnat se poursuit ce samedi et dimanche (25 et 26 octobre 2019 au terrain dit du département. Cette fois-ci, ce sera le tour des équipes féminines(les Vaillantes, Umuco,UPHB et les amis) et celles des jeunes. Après ces séries, on passera à la sélection de 2 équipes premières pour chaque zone. Ensuite suivront les dernières étapes qui mettront fin à ce tournoi, les demi-finales et la finale.

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments