Tourisme : 5 bonnes raisons de visiter le parc national de la Rusizi

Tourisme : 5 bonnes raisons de visiter le parc national de la Rusizi

Si l’on retient souvent du parc de la Rusizi le célèbre crocodile du Nil Gustave, le Parc national a plus que ça à donner. A pied ou en balade en bateau, les 12.000 hectares du Parc de la Rusizi valent la peine d’être visités. Situé dans la province Bubanza, il est agréable de visiter le parc nombreux pour plus d’ambiance.

1. Le chemin pédestre

Fondé en 1980, le Parc de la Rusizi attire toujours des touristes et de curieux locaux qui veulent voir de leurs yeux ce qu’ils ont appris à l’école primaire. La découverte du site à pied est certes épuisante mais assez intéressante. Grâce à votre billet vert de 5000FBu, vous aurez droit à une promenade guidée par Isaïe (super gentil). Revêtez-vous d’un haut aux longues manches et un pantalon parce que votre peau ne sera pas belle à voir quand vous sortirez de là.
Bien qu’il y ait un manque d’infrastructure au Parc de la Rusizi, ce dernier a toujours un peu de charme. Comme l’observatoire d’où l’on peut observer les animaux. Pas de panique si vous n’aimez pas les virées en (petit) bateau, la randonnée près de la rivière vous rendra la monnaie de votre pièce.

Lire aussi : COMESA : lancement du guide régional du tourisme

2. Les animaux

Si tu n’aimes pas les animaux. C’est mort ! Si tu n’aimes pas ce silence de cathédrale entouré d’une nature sauvage, n’y penses même pas. Au Parc de la Rusizi, on y trouve surtout des hippopotames. On compte encore 4 familles d’hippopotames si on croit Jacques, le guide. « Les immenses colonies d’hippopotames valent à elles seules le déplacement », lira-t-on dans un registre d’enregistrement que tient la direction du Parc.
Grâce aux jumelles fournies sur place, tu peux apercevoir quelques crocodiles et beaucoup d’oiseaux migrateurs. Si tu es assez chanceux, tu pourras même voir des antilopes. Le clou du spectacle sera sans doute le petit singe qui veut jouer avec qui et n’importe quoi.

3. La rivière qui danse avec le lac

Outre les animaux et la randonnée qu’on peut effectuer dans la flore sauvage de la Rusizi, une balade en bateau s’impose pour mieux contempler le parc. Généralement, la balade en bateau sur la Rusizi se fait en groupe de 7 ou 8 personnes (des fois même à 9) pour le prix de 150.000FBu (cela dépendra aussi de votre aptitude à négocier).
Si vous êtes un fan de la faune, un tour en bateau d’une heure durera le temps d’un éclair. Isaïe se charge de vous montrer comment on enfile les gilets de sauvetage tandis que Jacques distribue les jumelles. Un à un, vous embarquez sur le petit bateau et chacun choisis sa place qu’il ne va plus quitter pour maintenir le bateau équilibré. Lors de la visite, Isaïe ne prend pas sa tâche à la légère. Il assure le commentaire, il expose même sur des animaux qui ne sont plus dans le parc.

En continuant la visite, on peut apercevoir de loin le lac Tanganyika, les plages qui longent le lac et la ville de Bujumbura. Plus loin, tels deux amoureux qui dansent, l’eau marron de la Rusizi commence à laisser place tendrement à l’eau bleue du Tanganyika. Un petit conseil, pour passer plus de temps sur la rivière et avoir la chance de naviguer sur le lac Tanganyika, arrivez tôt au parc.

 

Lire aussi : Carmen Nibigira, lauréate du prix du leadership dans le secteur du tourisme en Afrique, se raconte…

4. Passer sous un pont… en bateau

Les petits plaisirs de la vie, dit-on. Il parait que le bonheur provient de notre habilité à apprécier et savourer les petits plaisirs de la vie. C’est comme manger de la barbe à papa ou faire de la balançoire, ça n’a rien d’extraordinaire mais ça fait toujours plaisir. A la fin du tour au parc de la Rusizi en bateau, Jacques se fera une joie de vous faire passer sous le pont de la Rusizi rien que pour votre plaisir.

Pont de la Rusizi ©SL

5. Parce qu’on ne le fait pas tous les jours

L’impression de tomber dans l’eau, la peur de voir surgir un crocodile ou un hippopotame ou même se faire des idées comme quoi le bateau va chavirer, ce n’est pas sur votre « to-do list » de chaque jour. Ce n’est pas une expérience que l’on vit tous les jours. Donc dès que tu franchis la porte du parc, profites-en.

Comment s’y rendre:

Vous pouvez prendre le transport en commun à partir du centre-ville pour Gatumba. Situé à 12 km de la capitale (20 minutes en voiture), le parc de la Rusizi offre un excellent spectacle aux amoureux d’hippopotames.

Miranda AKIM’

Comments

comments