TIC : 2.5MB/sec accordés à chaque Institution dans le cadre du projet COMGOV

TIC : 2.5MB/sec accordés à chaque Institution  dans le cadre du projet COMGOV

Pas-Plus Ntahombaye,Secrétaire Exécutif au Ministère  des Postes, des Technologies de l’Information, de la Communication et  Médias.©Akeza.net

Le projet COMGOV (Communication Gouvernementale) va bon train. Jusqu’aujourd’hui tous les ministères ainsi que 51 Institutions publiques sont connectés  au réseau COMGOV. Le degré de réussite est estimé à 60% d’après  Pas-Plus Ntahombaye, le Secrétaire Exécutif au Ministère  des Postes, des Technologies de l’Information, de la Communication et  Médias.

 

Le COMGOV est le tout premier projet national d’une grande envergure en matière d’infrastructures Large Bande à savoir la Dorsale Nationale à Fibre Optique (plus de 1250 Km) et dont la    gestion a été confiée au BBS (BackBone System Company).

 

Le partenariat entre Burundi Backbone System-BBS et le Gouvernement à travers le SETIC (Secrétariat Exécutif des Technologies de l’Information et de la Communication) a permis la mise en place du système de Communication  du Gouvernement COMGOV consistant en un système interconnectant des institutions publiques dont les ministères et certaines entreprises publiques et parapubliques.

 

Selon Pas-Plus Ntahombaye, les résultats sont satisfaisants .Jusqu’aujourd’hui tous les ministères  ainsi que 51 Institutions publiques sont connectés au réseau COMGOV. «Le degré de réussite est estimé à 60%, bientôt  les 40 % restant seront couverts en réseau», a-t-il  ajouté.

 

Et de  poursuivre que les 2.5 MB/sec accordés à chaque institution devraient normalement  suffire convenablement s’ils sont bien partagés à l’interne. Mais il arrive des cas où l’une des personnes de la même institution télécharge des vidéos lourdes par exemple. Dans ce cas la connexion devient faible de l’autre côté.

 

Pour résoudre ce genre de problème M. Ntahombaye promet que le SETIC va mettre en place un système chargé de contrôler la gestion interne de ce réseau.

 

Signalons que le SETIC a préacheté une capacité nationale de 10MB/s pour chaque institution bénéficiaire pendant une période de dix ans.

 

Alexandre NDAYISHIMIYE

Comments

comments