Théâtre  : Sophie Raissa NDORICIMPA, metteur en scène

Théâtre  : Sophie Raissa NDORICIMPA, metteur en scène

Sophie Raissa NDORICIMPA , metteur en scène ©Akeza.net

En plus de piloter la troupe de théâtre « Umushwarara », Sophie Raisssa NDORICIMPA développe un talent de metteur en scène de plus en plus remarqué dans les milieux du théâtre à Bujumbura.

Dans cette interview avec Akeza.net, la jeune femme nous raconte toute l’histoire…

 

Akeza.net : On a l’habitude que les metteurs en scène soient plus vieux que ça. Comment t’es-tu retrouvée dans ce métier ?

 

Sophie : Je me suis retrouvée dedans avec ma troupe, umushwarara. C’était une jeune troupe qui venait de naitre, puis il y avait beaucoup d’acteurs qui n’avaient pas l’habitude de la scène. Comme  j’avais un passé dans le théâtre avec l’école secondaire, Patrice Faye, … je me trouvais tout le temps en train de donner des directives, des remarques .Puis voilà, tout le monde a décidé  que c’était moi la responsable artistique.

J’étais donc dans l’obligation de prendre les choses en main,  imaginer, creuser, faire des créations. A la fin, c’était moi le metteur en scène

 

Akeza.net : Le talent y est quand même…avec  « En pleine mer »,  tu fais la mise en scène sur une pièce avec pas moins de 3 troupes ….

 

Sophie : Si le talent y est ? Ce n’est pas à moi de répondre… il suffit juste de venir voir la pièce… mais ce qui est sûr, la passion y est, l’intérêt y est vraiment. C’est beaucoup plus intéressant pour moi que de rester actrice. En tant qu’actrice, je ne m’exprime pas assez, je pense que la mise en scène, c’est vraiment la chose qu’il me fallait faire, et ça je l’ai découvert grâce à ma troupe.

 

Akeza.net : Combien de pièces de théâtre as-tu déjà mise en scène ?

 

Sophie : Officiellement, ça va faire trois, mais il y a toute une série de pièces que j’ai aidé à mettre en scène dans un contexte d’évangélisation et ça je ne peux pas compter car ils étaient nombreux.

 

Akeza.net : Parles-nous de ta troupe…

 

Sophie : On a commencé vers la fin 2013. On a eu notre premier spectacle en janvier 2014. On a joué le même spectacle à l’IFB en mai 2014. Ensuite on a été jouer  dans des lycées à Gitega.

On a aussi fait un court métrage pour le FESTICAB. Maintenant on est en train de travailler avec Impunity watch dans le cadre du théatre interactif sur un projet qui s’appelle « Au-delà des frontières ». Parallèlement,  on  travaille avec Marbayassa du Burkina Fasso et la Troupe Lampyre sur « En pleine mer ». C’est un parcours qui se fait peu à peu, avec la troupe qui est encre jeune.

 

Akeza.net : Quels sont les clés du succès dans ce métier ?

 

Sophie : La mise en scène, c’est de la création, de l’imagination, de l’analyse aussi. On va à travers le texte, on pousse les acteurs à creuser, on essaie de faire quelque chose d’unique. Un texte peut être mis en scène de plusieurs manières différentes, du coup il faut un style,  une touche…un peu comme quelqu’un qui a de l’argile et qui crée un pot en lui donnant la forme qu’il veut…c’est une question de style et de finesse.

 

Sophie assure la mise en scène de la pièce En pleine mer”. Vous pouvez la pièce  le vendredi 16 octobre à 15h et le samedi 17 octobre à 16h à l’IFB.

 

Propos recueillis par Landry MUGISHA

 

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.