Théâtre : La première de « SAGWA », une pièce qui appelle à l’unité était un succès

Théâtre : La première de «  SAGWA », une pièce qui appelle à l’unité était un succès

La troupe « Les Enfoirés de SANOLADANTE » présentait ce vendredi 10 Janvier 2020 sa première pièce de l’année intitulée « SAGWA » au siège du Festival Buja Sans Tabou (avenue Rukonwa numéro 13 à Kabondo.) « SAGWA» est une pièce qui puise dans la culture burundaise pour appeler les gens à s’unir.

L’idée de la pièce de théâtre « SAGWA », nous explique Laura Sheilla INANGOMA, une des auteures de cette pièce et comédienne dans le rôle de MAGWAGA, remonte à Février 2019. C’était lors d’un séminaire institutionnel qui réunissait 6 différentes nationalités dont des burundais, des tanzaniens, des ougandais, des rwandais, des sud-soudanais et des Ethiopiens. Des zones d’Afrique de l’Est en conflit. Claudia MUNYENGABE ET Laura Sheilla INANGOMA étaient invitées en tant qu’artistes à ce séminaire qui avait pour but la consolidation de la paix.

Dans ce séminaire, dit Sheila, on était amené à contribuer chacun dans sa carrière au changement  du discours dans les zones de conflits. Cela pour consolider la paix. Dès ce jour INANGOMA ET MUNYENGABE n’ont pas croisé les bras, elles ont nourri leur rêve. Saisissant leur mode d’expression favori, soit la plume et la représentation théâtrale, elles s’attellent à un travail de consolidation de la paix avec les outils et moyens à leur disposition. De ces efforts  naîtra « SAGWA ».

La tâche n’a pas été du tout facile. Il a fallu approcher certains scientifiques comme Christine DELSAURIER et Eric NDAYISABA, des historiens. Il était important de mêler des faits historiques a la création artistique pour ne pas tomber dans les opinions politiques. Car, elles, voulaient faire seulement de la fiction. « Et malgré quelques difficultés de trouver un metteur en scène qui mélangera les faits scientifiques aux moments artistiques, Josué MUGISHA fera au final un excellent travail.» Ajoute Sheila.

« SAGWA », c’est donc une pièce de théâtre qui s’est appuyé sur les proverbes en général africains, les faits sociaux, l’hymne national, pour ne citer que ceux-là pour dénoncer certaines pratiques et appeler les gens à faire preuve d’humanité et s’unir.

Cette pièce de théâtre se clôture sur un moment de forte émotion avec les trois comédiens entonnant l’hymne national les bras entrecroisés en guise d’unité. Sheila INANGOMA  est fière. Son message, « l’union, l’unité » est transmis.

Notons que la représentation de cette pièce de théâtre va se poursuivre ce samedi 11 janvier au siège du festival Buja sans Tabou à 18h30.

 

Arthur BIZIMANA

Comments

comments