Tennis: l’incroyable parcours de Sada Nahimana, de Buyenzi à la gloire du «US Open Junior»

Tennis: l’incroyable parcours de Sada Nahimana, de Buyenzi à la gloire du «US Open Junior»

Sada Nahimana en action.©Dr

Sada Nahimana vient de participer pour la toute première fois dans la prestigieuse compétition de tennis «United States Open Junior ». Sada Nahimana dit être fière d’elle-même en raison d’un travail abattu pour en arriver là.

L’histoire retiendra que cette native de Buyenzi à Bujumbura, est la toute première burundaise à participer dans le «US Open Junior». En 2011, Hassan Ndayishimiye , un autre tennisman burundais (qui est son frère ) avait écrit sa page de l’histoire du tennis burundais en participant pour la première fois dans ce prestigieux rendez-vous.

Lire aussi: Tennis : Sada et Aisha se sont qualifiées pour le championnat du monde

Sada Nahimana n’a pas pu avancer. Tellement elle a croisé les meilleures au niveau mondial. Son coach Roberta Burzagli pense que Sada Nahimana a été impressionnée par ses adversaires d’où sa mauvaise prestation. «Je crois que si Sada Nahimana assistait à son jeu, elle ne se reconnaitrait pas. C’est un match très mental, ça se joue psychologiquement» a dit son coach.

«Je suis fière de moi-même»

Au terme de la rencontre, Sada Nahimana s’enthousiasmait plutôt. «Je suis fière de moi-même. C’est mon deuxième grand rendez-vous, dans lequel j’ai dû arracher une qualification. Je n’avais rien à perdre, j’ai joué contre une meilleure» a dit Sada Nahimana après son élimination.

Et de continuer : «Au premier Set (4-6) je me suis beaucoup donné. Je croyais que j’allais faire mieux par la suite, mais je n’ai pas pu».

Lire aussi: Fête du travail : Francine Niyonsaba, Antoine Gakeme et Sada Nahimana recompensés

«Le tennis n’évolue pas sur le continent»

Sada Nahimana a livré son regard par rapport au tennis sur le continent africain. Selon cette championne à quatre reprises, le tennis n’évolue pas sur le continent. «Il est difficile d’atteindre le haut sommet en Afrique car comparé au tennis qui se joue en Europe ou aux Etats Unis, on a l’impression que le tennis n’évolue pas».

Lire aussi: Tennis : Sada et Aisha se sont qualifiées pour le championnat du monde

« Là où j’habite, continue-t-elle, c’est loin de l’Europe. Il faut  aller au Maghreb pour trouver un bon niveau en tennis. Bien que le tennis soit évolué  là-bas, on ne pourrait se comparer avec l’Europe ou les Etats-Unis. Mais je suis contente, j’ai joué dans une grande compétition, je représente l’Afrique », conclue-t-elle.

Sada Nahimana parle avec fierté de son pays. «Mes camarades me demandent d’où je viens, et je leur parle de mon pays, et de sa situation tête haute» dit-elle.

«Quand je joue au tennis, ça devient ma cour. Je m’exprime, je me laisse emporter, je deviens moi-même, je suis naturelle» tient à préciser celle qui a déjà  eu le certificat de mérite des mains du Président de la République du Burundi.

La saison  n’est pas finie pour celle qui a commencé à voyager pour jouer au tennis à l’âge de 8 ans. Sada Nahimana sera à Budapest dans la compétition des moins de 16 ans «Junior Fed Cup Final» ce mois.

Armand NISABWE

Comments

comments