Ten In One: le concert

Ten In One: le concert
@ Photo: Thierry Niyungeko

@ Photo: Thierry Niyungeko

La compétition Ten In One initiée par Kidum a été une très belle réussite. Cet événement a rassemblé plusieurs centaines de fans, de stars et de mélomane de tout genre. Il faut croire que voir les plus grandes stars de Bujumbura en live a de quoi titiller les fans. Ces derniers s’étaient donc déplacés en masse pour ne rien rater de cet événement unique.

Le concert a commencé autour de 17h 15. Le chanteur Elvis Shaggy et le groupe Peace and Love ont ouvert le concert tandis que le groupe Etoile du Centre a ouvert la compétition. Paci et Roméo nous ont gratifié d’une très belle prestation de ‘’Sorry’’ et ‘’Inzoga’’. Il est vrai qu’ils jouent de temps à temps dans plusieurs karaokés de la ville, mais on ne les avait jamais vus donner une prestation aussi jubilatoire que celle du dimanche dernier. Black G est monté sur scène juste après. Accompagné de Gozilla, le chanteur a repris ses succès  dont ‘’SUBIZA’’, devant un public médusé. Mr Happy s’est saisi de la scène et du public à son tour. Comme à son habitude, Mr happy est entré sur un long instrumental en scandant des paroles sensées éveiller le public et créer un courant magnétique entre les deux. Mr Happy, aka Happy Famba avait mis un style très original : un pantalon, une  veste et un képi d’un officier de marine, la veste frappé de son nom dans son dos. Mr Happy a interprété son tubissime ‘’My dear’’, l’accompagnant de pas de danse très expressifs. D’ailleurs sa prestation montre qu’il travaille dur pour professionnaliser carrément ses prestations.

Celui qu’on devrait désormais appeler Big A (Dogo A) a eu du mal à convaincre, ses chansons n’étant pas connu du public. Le jeune passe homme passe un moment difficile de transition avec sa voix qui a muté mais aussi une absence prolongé de la scène. Toutefois, il s’est défendu comme un grand garçon le temps de nous présenter ‘’Ihinduka ry’Igihe’’ et ‘’Nshaka wewe’’.

Le groupe The Cousin a présenté leur nouveau hit single Lugha Zhetu, suivi de Sheba. De très belles prestations avec un soutien total des fans. Seul bémol, à partir de leur entrée sur scène, la sono était très capricieuse. Tantôt panne de microphone, tantôt certains instruments ne jouaient pas, autant dire qu’ils se sont produit dans des conditions un tout petit peu contraignantes.

Le rappeur Mkombozi a enflammé le public par ses paroles sensées et intelligentes. Surtout que l’arrangement live de ses chansons était au bas mot extraordinaire. L’MC a reposé sa prestation sur ses hits singles ‘’Dusenge’’ et ‘’Ishure’’.Et apparemment, il n’avait pas tort de leur faire confiance puisqu’ils l’ont porté jusqu’en finale.

L’homme aux sons qui massent les cœurs Emery Sun a débarqué avec le meilleur de lui-même, c’est-à-dire ‘’Ka gafoto’’ et ‘’Mumporeze’’. Mr Sun est un grand chanteur, le live, c’est son truc. Mais c’est comme si quelque chose manquait à sa prestation ce jour là. J’imagine que vous voyez ce que je veux dire…ce n’est pas comme si l’artiste avait négligé quoi que ce soit. Tu vois qu’il a tout mis en œuvre, qu’il a du talent et qu’il se bat pour que tout se tienne mais ça ne marche pas. C’était cela. Le mec a quand même quelque chose de très bien .Chaque jour qui passe ajoute une belle note à ses actes et à son showbizz, notamment son style vestimentaire, l’accentuation de sa gestuelle, la maitrise de sa magie de vedette…il fait partie des artistes du futur, de l’avenir…

Rally Joe…explosion de joie ! Aucune exagération là, les deux correspondaient ce soir là. Sa fan-base s’était déplacé tout entière. Et Rally Joe était prêt à les faire décoller pour une petite ballade dans les airs. Rally a fait honneur à ‘’Reka Ntahe’’ et ‘’Kuri ka Kagezi’’, les  deux tubes qui ont fait de lui le chouchou du public. Une prestation magnifique qui a poussé le public à lui apporter son soutien.

Une prestation s’est glissé entre celles des compétiteurs, avant que ces dernières ne prennent fin : celle du grand Bahaga Prosper, reprenant son cultissime ‘’Yohani na Serejiyo’’. Un moment de pur bonheur musical et lyrical.

La compétition a poursuivi son bonhomme de chemin avec l’entrée de SAT B.Le mec a repris ‘’Mpore ma’’ de Bahaga et s’est fait accompagner des Black snakes pour ‘’afise amanyama ‘’. Tout au long de sa prestation, le public vivait une euphorie, sauf que son chant était irrégulier et souffrait d’une mauvaise coordination avec les chanteurs qui l’accompagnait. D’où l’Rnbiste a ancore du pain sur la planche pour élever à son niveau ses interprétations live.

Yoya est venu terminer en beauté, ce qui avait très bien commencé. Il a été de loin celui qui a su maintenir, stimuler le contact avec le public, galvaniser la foule ! Son titre ‘’Wiyumva gute’’ a énormément fonctionné avec son texte conscientisant et la chanson qui a initié sa relation d’amour avec le public ‘’Muramumbwirira’’ est venue parachever de le positionner dans le top 3.

Le jury composé de Mudibu, Maisha Mustapha et Kaka Boney a eu du mal a décidé le top 3 bien qu’ils se soient facilement accordé sur les deux premiers, d’après Mudibu, président du jury.

Kidum a proposé que les trois premiers reprennent chacun une chanson pour convaincre le public afin de déterminer le 1er. Toujours est-il que, en dépit du public qui était majoritairement pour Yoya et contre le vote par Sms, c’est finalement le vote par sms qui devra déterminer le gagnant.

Le vote par sms serait justifié par le fait que la plupart des fans de Rally Joe qui rentraient à Kinama était déjà rentré à 22h et ne pouvaient donc brandir leurs mains pour le soutenir !

Ten In one a également été l’occasion de primer les meilleurs animateurs qui travaillent à la promotion de la musique burundaise : DJ Ashanti de la radio Rema Fm et Amidou Hassan de la radio culture sont les gagnants pour les émissions radio, DJ Théo de la radio télé Renaissance, ainsi que DJ Raphah de la radio télévision Salama.

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.