Tchanjo Amissi , oublié ?

Bruno SIMBAVIMBERE (www.akeza.net)

Bruno SIMBAVIMBERE (www.akeza.net) Photo @ Akeza.net

La mort de celui qui est considéré comme le plus grand chanteur burundais de tout les temps Tchanjo AMISI semble l’avoir jeté dans les oubliettes.Nous avons bien voulu savoir pourquoi ?comment vit sa famille aujourd’hui ? Joint au téléphone, SIMBAVIMBERE Bruno, ancien batteur dans le groupe AMABANO et aujourd’hui président de l’Amicale des Musiciens du Burundi s’exprime sur le sujet.

 

YANN S. : Bonjour, Mr BRUNO. Aujourd’hui nous sommes à deux  mois seulement de

la célébration du 16ème anniversaire de la mort de Tchanjo AMISSI. Quel est votre sentiment ?

 

BRUNO : C’est Triste ! Très triste même de voir que personne ne se souvient de la date de sa mort pourtant c’est lui qui est considéré comme le plus grand chanteur burundais. Comme pour un héros national, sa mort devrait être célébrée avec respect et dignité toutes les années.

 

YANN S : Les enfants ont-ils déjà été dédommagés?

 

BRUNO : Jamais ! Jamais!

 

Bruno SIMBAVIMBEREà la batterie (www.akeza.net)

Bruno SIMBAVIMBEREà la batterie (www.akeza.net)

YANN S : Existe-t-il une fondation « Tchanjo Amissi  » ?

 

BRUNO : Oui, la fondation existe et a été fondé, je crois en 2006 par les burundais de la diaspora vinant en Belgique et à la tête se trouve Simon Niyonkuru qui était dernièrement à Ngozi.

 

YANN S : Alors pourquoi jusqu’aujourd’hui on n’a jamais érigé un monument en son honneur ?

 

BRUNO : Il y a un monument qui est érigé à Ngozi, précisément dans le quartier Swahili.

 

YANN S : Et où se trouve sa tombe ?

 

BRUNO : Sa  tombe se trouve  à Ngozi mais en très mauvais état.

 

YANN S : Que fait l’Amicale  de Musiciens  du Burundi  pour  préserver  les œuvres  de Tchanjo  HAMISSI ?

 

BRUNO : Bon ! Vous êtes  le premier à le savoir  pour  le moment  nous sommes  entrain  de préparer  un  FERTIVAL   qui se tiendra au  mois   de juillet  en hommage à tous  les artistes-musiciens décédés et  avec les fonds  récoltés on essayera d’aider  les familles qui ont perdues les leurs,  la famille de  CANJO AMISI entre autres.

 

YANN S : Quel souvenir avez-vous gardé de CANJO AMISI ?

 

 BRUNO : c’était quelqu’un qui a fait un travail énorme, qui a travaillé de la musique burundaise alors qu’à l’époque c’était très difficile, c’est un élément qu’a perdu la musique burundaise, mais comme on le dit l’artiste ne meurt jamais on est toujours avec lui- à- travers ses œuvres.

 

YANN S: Merci Mr BRUNO

 

BRUNO : Merci à vous SANTANNA et j’en appelle à tous les musiciens de la nouvelle génération de se préparer pour ledit FESTIVAL

 

Propos recueillis par YANN SANT’ANNA

Comments

comments




One thought on “Tchanjo Amissi , oublié ?

  1. Anonyme

    nt badefans mwari mufis.knd nary batip bor tanzanie bariruk gs mug abiwac wameng bababosh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.