T Max, Mwanajeshi jusqu’au bout :le général a encore réussi

T Max, Mwanajeshi jusqu’au bout :le général a encore réussi

T MAX devant un public complètement déchainé (www.akeza.net)

T MAX devant un public complètement déchainé Photo@ Landry MUGISHA

Hier, c’était non seulement un jour de fête pour les musulmans, mais aussi un grand jour pour T Max, un vieux loup de la scène rap  burundaise. La météo n’a pas tellement été de son coté puisqu’il pleuvait par intermittence  de 15h à 17h 30 min . Nonobstant le public a répondu à l’invitation et toutes les stars à l’affiche étaient sur place.

La chose est très rare à Bujumbura pour être mentionnée. La sonorisation du concert était parfaite. Un son très clair et  assez fort pour être vibrant de tous cotés. On ne saura jamais si le concert a commencé avec trois heures de retard à cause de la pluie ou pas. Ce que l’on sait par contre, c’est que du début à la fin du concert, il n y a pas eu de perte de temps. Tous les chanteurs prévus à l’affiche du concert ont eu à interpréter deux chansons chacun. Le fait était connu d’avance et aura permis de sauver du temps et d’éviter les dissensions entre les artistes quant à la considération et à la valeur accordées aux uns et aux autres.

Alain Nova et SUGU Jay présentent T MAX (www.akeza.net)

Alain Nova et SUGU Jay présentent T MAX Photo@ Landry MUGISHA

 T Max a réussi quelque chose qu’aucun chanteur burundais n’avait encore réussi depuis les quatre ans que je les observe : pensant à son public, il s’est dissocié de l’idée qui dit qu’on chante le dernier tant que c’est son concert. Il s’est rappelé que certaines personnes ne pouvaient attendre 21h pour le voir chanter, alors qu’elles avaient payés pour le voir,lui avant tout ! Alors, à 19h 30, il est monté sur scène, sous les applaudissements d’un public hilarant. Max a repris toutes les chansons à succès. Il est entré par son nouveau hit « chanté » Sana qui a plongé le public dans un délire total. Il a enchainé avec Kigetogeto, Kwa Data na Mama (titre de l’album), Show Love, puis Ndabaramutsa, provoquant encore une folie de joie dans le public. Max aura clôturé par Tatizo Soko, avant de laisser la scène à ses pairs chanteurs venus le soutenir.

T MAX avant de monter sur scène (www.akeza.net)

T MAX avant de monter sur scène Photo @ Landry MUGISHA

Certains des chanteurs étaient en colère contre le fait qu’ils aient à chanter après T Max  alors que c’était son concert, donc que c’était lui que le public était venu voir. Ils avaient peur que le public s’en aille juste après. Mais le public est resté. Chacun des artistes présents a offert une excellente prestation. On a remarqué chez tous une nette amélioration vestimentaire et un total respect de la scène. L’absence du rappeur rwandais J Polly annoncé dans les publicités n’aura été que distraitement remarqué, le public n’ayant vraiment pas réclamé l’artiste. Gare à ceux qui disent que le public burundais préfère les chanteurs étrangers !

Le concert s’est achevé dans une joie générale aux abords de 21h. Tous les artistes avaient su jongler avec le public et prouver le pourquoi de  leur rang dans la hiérarchie musicale burundaise.

 Landry MUGISHA

Comments

comments




8 thoughts on “T Max, Mwanajeshi jusqu’au bout :le général a encore réussi

  1. sat-b

    man nko ngaho ushaka gushika kuki? landry piratage ni yose kuri cite ehe nannnnnnni?sije nashize commente a sav3r

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.