Styves Derrick NDIZEYE :  »Les auditeurs me manquent »

Styves Derrick NDIZEYE :  »Les auditeurs me manquent »
Steves Derrick pose avec Francine Niyonsaba à Nice en France (www.akeza.net)

Steves Derrick pose avec Francine Niyonsaba à Nice en France (www.akeza.net)

Styves Derrick est un jeune journaliste spécialisé dans le sportif. On le connait comme quelqui ‘un qui au Burundi a brisé l`habitude de présenter les émissions sportifs  au début et à la fin de la semaine uniquement. Avec lui, les amateurs du sport ont eu  droit à des émissions de sports tous les jours , le matins, à  midi , le soir. Ceci, ajouté à son système unique de présentation  lui a valu une grande popularité à tel point qu’aujourd’hui encore, après plus d’une année d’absence au pays, les auditeurs le réclament toujours et s’interrogent encore sur ce qu’il devient.

 

Inspiré par Eddie AMER et Phillip ZIGRAAF, le journalisme a toujours été sa passion. Nul besoin de choisir dans quel domaine exercer,  le sport  qui circulait dans ses veines l’avait choisi. Actuellement  en Europe  (pour approfondir ses études, affirme-t-il), le journaliste avoue  que les auditeurs lui manquent énormément. « Il est vrai que même ici je n`ai pas abandonné le micro, mais j`avoues que la causerie que je faisais avec mes auditeurs me manque beaucoup«  se résume Styves avec nostalgie.

 

Styves Derrick NDIZEYE a connu une période de gloire via les ondes de la Rema FM à travers son émission Rema Sport. Steves  confie que son plus beau souvenir reste le jour  où Son excellence le Président de la République l’a reçu en audience, juste pour l’encourager et le féliciter pour l`émission qu`il produisait. Il ajoute que les auditeurs qui étaient comme surexcités quand ils le rencontraient ou encore ceux qui lui faisaient des cadeaux constituent l’un des plus beaux souvenir  sa vie, des  images qui resteront  à jamais gravé au fond de son être.

 

Armand NISABWE

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.