Steve NZIGAMASABO, la nouvelle recrue d’Enugu RANGERS FC du Nigeria ?

Steve NZIGAMASABO, la nouvelle recrue d’Enugu RANGERS FC du Nigeria ?
Steve NZIGAMASABO qui pose avant son départ (www.akeza.net)

Steve NZIGAMASABO qui pose avant son départ (www.akeza.net)

Le milieu offensif de l’équipe nationale Burundaise Steve NZIGAMASABO s’est envolé hier soir  pour le Nigeria. Il serait prêt de s’engager avec l’équipe Enugu RANGERS, qui était à sa recherche depuis le début de la ligue de champions africaine. Bien avant qu’il parte, il s’est confié à Akeza.net  sur les raisons de  son voyage.

 

Akeza.net : Bonsoir Steve, peux-tu nous dire pourquoi tu n’es pas avec ton équipe Vital’o au Sud Soudan ?

 

 

Steve : Bonsoir, oui comme vous le voyez, je suis à l’Aéroport. Je n’ai pas pu partir avec mon club, car je préparais mon voyage pour le Nigeria.

 

 

Akeza.net : On peut connaitre les raisons de ton voyage ?

 

Steve : Oui je pars pour répondre à l’invitation des dirigeants du club Enugu RANGERS. On n’a pas encore terminé les négociations, mais il se peut que je m’engage avec eux, dès mon arrivée.

 

Akeza.net : Etre recruté par les équipes de l’Afrique de l‘Ouest, ce n’est pas toujours fréquent. Comment as-tu engagé les contacts avec eux ?

 

Steve : (Rires…au cours de la ligue de champions, on a rencontré le club Enugu RANGERS. Le staff technique m’a apprécié, et au match retour qu’on a livré au Nigeria, le public et les dirigeants de ce club ont été épaté par ma performance. Alors que j’étais avec mon cousin et mon coéquipier KAMARO Hussein, ils sont venus dans la chambre ou j’étais et m’ont dit qu’ils aimeraient me voir jouer pour leur club, ainsi de suite (rires…)
Akeza.net : Alors il s’agit d’un recrutement… et le montant de ton transfert s’élève à… ?

 

 

Steve : (Rires) Je ne le sais encore. Tu sais, les négociations continuent…

 

Akeza.net : Si une fois tu te mets d’accord avec eux sur ton contrat, tu t’engageras pour combien de saisons ?

 

Steve : Ce sera d’abord pour cette demi-saison qui reste. Après, on verra si je peux prolonger mon contrat ou pas.

 

Akeza.net : Tu pars, alors que l’équipe nationale des joueurs locaux aura un match capital très bientôt. Tu ne vois pas que tu laisses un vide ?

 

Steve : (Rires). D’une part c’est vrai, mais il n’y aura pas de vide. Peut-être que c’est la chance qui sourit à un autre. Vous savez, le Burundi regorge de  beaucoup de très bons joueurs. Il y’a d’autres qui peuvent me remplacer valablement. Comprenez-moi, je ne pouvais pas me refuser à cette occasion de m’ouvrir les portes du foot professionnel.

 

Akeza.net : Tu as récemment dit oui à la femme de ta vie (on l’espère en tous cas) .Elle part avec toi ?

 

Steve :(Rires…) Non, elle va me rejoindre après…

 

Akeza.net : Un dernier mot m à tes coéquipiers, à tes fans ?

 

Steve : Premièrement, je souhaite bonne chance à mes coéquipiers de Vital’o qui joueront demain le ¼ de finale de la Cecafa, aux autres joueurs du football et d’autres disciplines en général, gardez le courage, persévérez même si vous ne gagnez rien pour le moment, vos efforts seront récompensés un jour.

 

Akeza.net : Steve, merci pour cet entretien, et bonne chance.

 

Steve : Merci beaucoup à vous.

 

Propos recueillis par Armand NISABWE

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.