Sport : Bientôt le Beach soccer burundais va fouler le sol tanzanien

Sport : Bientôt le Beach soccer burundais va fouler le sol tanzanien

Apparenté au football avec la particularité de se pratiquer sur du sable de plage, le beach soccer est une discipline qui ne connait pas encore son heure de gloire. Existant depuis 2006 au Burundi, ce football de plage se présente de façon très timide quand bien même il organise de temps en temps des championnats nationaux. Bien qu’il ne soit pas prisé au même titre que le football, le beach soccer burundais va bientôt prendre le cap vers la Tanzanie. Il représentera le Burundi au COPA Dar-es-salaam du 22 au 26 décembre 2019. Une première sortie !

Pour la première fois, le Burundi aura une équipe nationale de beach soccer. Encore très jeune, cette équipe qui sera constituée de 12 joueurs brandira les couleurs nationales au niveau régional. En vue de faire preuve de transparence et d’équité, il a fallu passer par la présélection des joueurs. Chacun des 16 clubs inscrits et participant au championnat local a d’abord donné 5 joueurs.

Selon Karumba Jean, secrétaire exécutif de la commission beach soccer, la performance des joueurs a servi de tremplin à la sélection finale. « Nous avons un championnat local et nous connaissons mieux les joueurs qui se distinguent. Nous les voyons. Pour dire qu’on prendra les meilleurs, il n’y aura pas de favoritisme. Nous allons miser sur les joueurs qui sont en forme c’est à dire qui ont de bonnes performances », dit-il.

Monsieur Jean indique que c’est une aubaine pour le beach soccer burundais de prendre part à cette compétition. Il dit que ce sera une bonne occasion de se mesurer aux autres passionnés de cette discipline. « Quel que soit les conditions ou les adversaires, notre objectif c’est de gagner ». Dans cette compétition régionale, le Burundi sera aux côtés des pays comme la Tanzanie, la Lybie, l’Ouganda, le Kenya, le Malawi, la Mozambique et les îles Seychelles. L’invitation, dit-il, témoigne donc d’un bon niveau du beach soccer burundais.

Outre la grande forme que les joueurs doivent avoir pour se déplacer sur le sable abrasif et bosselé, le beach soccer oppose deux équipes de cinq joueurs chacune, dont un gardien de but, qui ont droit à cinq remplaçants, jouant pieds nus. N’étant pas encore ancré dans l’esprit de ses pratiquants, le beach soccer burundais fait face à des défis. « Les joueurs n’ont pas encore maitrisé toutes les règles parce qu’ils sont habitués au règlement de la Pelouse ».

Il y a quelques années le beach soccer était considéré comme un sport de vacanciers. Aujourd’hui, l’écueil est réparé. Le beach soccer devient de plus en plus un sport professionnel. Des championnats au niveau continental ou régional et des mondiaux sont désormais organisés et voient la participation d’un certain nombre de pays. Avec un nombre élevé de buts et de gestes acrobatiques, le beach soccer offre un beau spectacle. Cette compétition à laquelle participe le Burundi se tiendra dans le cadre de la préparation du championnat d’Afrique de Beach soccer qui s’annonce prochainement. Du coté burundais, les entrainements se poursuivent.

Fleurette HABONIMANA

 

Comments

comments