Soirée de remise des trophées de la 4è édition du FESTICAB

Soirée de remise des trophées de la 4è édition du FESTICAB
De G à D : Freddy S , Olivier I , Claudio M , Francis M , Joseph NDAYISENGA et Alexandra (www.akeza.net)

De G à D : Freddy S , Olivier I , Claudio M , Francis M , Joseph NDAYISENGA et Mme Alexandra (www.akeza.net) Photo © Akeza.net

La soirée de remise des trophées de la quatrième édition du FESTICAB a eu lieu à l’hôtel Club du Lac Tanganyika  ce samedi 22 juin 2012. Une soirée nettement meilleure que celle d’ouverture en termes de gestion technique de l’événement. Il faut comprendre par là, une totale  mainmise sur  les incidents techniques. Le public s’y est réellement plu. On peut dire que le ton est donné pour la cinquième édition…

 

La scène aux acteurs

 

Deux vieux loups, habitués des planches se sont occupés de donner la vie à la scène de  la soirée de remise des trophées du FESTICAB : Messieurs  Francis MUHIRE et Freddy Sabimbona. Des acteurs reconnus de la troupe Pili Pili avant tout qui se sont diversifiés dans leur connaissance de l’art et de la Culture et qui ont su mettre toute leur expérience au service de la soirée et du public.

 

Le rire y était. Pas de  parole mal placé si ce n’est volontairement, en vue de déclencher un effet préalablement calculé. Le hasard n’y était pas. Comme les deux compères ont eu à le répéter souvent, ils ont répété  pendant de longues heures.

 

Et le public s’est pris au jeu, séduit ! Plusieurs personnalités  ont jugé juste de prendre le micro et de marquer leur étonnement face au dynamisme des deux animateurs.

 

Parce que, évidemment, dynamisme il y avait ! Et de l’énergie à rendre. Du début à la fin, la soirée a suivi un rythme vivant, trépidant, enthousiaste et rapide.

 

Bref, un duo magique, qui a fonctionné à la perfection.

 

Remise des trophées, catégorie nationale

 

La remise des trophées dans la catégorie nationale a commencé par une explosion d’émotion par Christian Elvis Sinzinkayo, annoncé comme gagnant du prix du Meilleure Montage. Arrivé sur scène, Christian Elvis perd sérieusement son usage de la parole, tremblote, bégaie et finit par avouer ‘’je ne sais quoi dire’’ ! Dieu sait combien Christian Elvis s’exprime avec aise au quotidien …

 

L’émotion décuple quelques secondes  plus tard lorsque pour le prix de la Meilleure Image on rappelle…Christian Elvis Sinzinkayo ! Ce jeune journaliste de la CCIB FM+ n’y comprend rien. Son documentaire de fiction, il l’a fait juste pour rigoler, sans trop y croire. Il n’en revient pas que des professionnels puissent y accorder autant d’attention. Mais cette fois-ci, il a la présence d’esprit de rappeler qu’il n’y a que lui qu’il faut voir dans tout ça, que c’est surtout un travail d’équipe.

 

Pour les deux prix m Christian Elvis reçoit deux enveloppes de 250 000 Fbu.

 

Evrard NIYOMWUNGERE, ex cameraman-monteur à la télé Renaissance, actuellement chez Iwacu, remporte le prix du meilleur son pour son documentaire court métrage  Suzanne, réalisé lors d’une formation, en France.  Ce qui lui vaut une enveloppe de 250 000Fbu.

 

Joseph Ndayisenga remporte le prix du meilleur scenario pour son court métrage ‘’NITWA REHEMA’’.

 

Le meilleur rôle féminin revient à Belyse NDAYIZEYE pour son interprétation dans ‘’Le Prix de la Vengeance C’est  le Talent  Caché’’. Elle gagne 500 000 Fbu.

 

Le meilleur rôle masculin revient à Hussein Butoyi pour son interprétation dans ‘’Le Prix de la Vengeance C’est  le Talent  Caché’’

 

Evrard NIYOMWUNGERE revient sur scène pour le Prix du Meilleur documentaire remporté par ‘’Suzanne.’’ Il gagne un trophée et une enveloppe de 1 250 000 Fbu.

 

Etranger chez soi de Queen Belle Monique  et Eloge Willy remporte le Prix France Internationale. Ce prix consiste en une diffusion de l’œuvre sur plusieurs télévisions du continent en partenariat avec CFI.

 

Le Prix du meilleur court métrage revient à Joseph NDAYISENGA pour ‘’NITWA REHEMA’’. Il gagne un trophée et une enveloppe de 1 250 000 Fbu. Pour les honneurs suprêmes, Joseph décide de partager avec  Claudio Marano, le père responsable du Centre Jeunes Kamenge, lieu où il a fait ses bases en écriture. Le père Claudio le rejoint sur scène et ne manque pas de louer ses mérites en tant qu’animateur bénévole du CJK, ‘’parce que le Centre n’a pas beaucoup de fric’’.

 

Joseph NDAYISENGA choisit également  de partager son heure de gloire avec  Olivier ITURERE et ITULIVE MEDIA, ses producteurs.

 

Remise de trophées, catégorie Internationale

 

La remise des trophées dans la catégorie Internationale s’est faite à des gens qui n’étaient pas là. Au point qu’au moment de présenter  l’équipe organisatrice du FESTICAB, Natacha Songore, responsable de la programmation de la quatrième édition du FESTICAB souhaite un soutien financier plus marqué ‘’parce que c’est un tout petit peu dommage de remettre des trophées à des gens qui ne sont pas là ‘’.

Landry MUGISHA

 

 

Comments

comments




One thought on “Soirée de remise des trophées de la 4è édition du FESTICAB

  1. Richard Nininahazwe

    Bien rapporté. Merci Landry. Dire que les films réalisés par les journalistes sont en vogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.