Société : La petite Erida Niyonyishu touche le cœur du « Mouvement Urbain »

Société : La petite Erida Niyonyishu touche le cœur du « Mouvement Urbain »

Agée d’à peine 2ans et demi, la petite Erida vient de passer près de 6 mois avec un œil qui lui fait énormément souffrir. Issa Misago et Soline Irakoze, ses parents sont de simples agriculteurs résidant à Muyinga. Faire soigner leur fille a toujours été leur prière mais tout effort était sans succès. Alors que le désespoir commençait à envahir leurs cœurs ; ils tombent enfin sur des bienfaiteurs. Tous les frais pris en charge, Erida aura la chance d’être soignée par des docteurs compétents. Un enfant sera sauvé.

Tout commence avec l’œil gauche qui enlève le sommeil à la petite Erida. Des que ses parents le remarquent, ils l’amènent à l’hôpital le plus proche. Au premier diagnostic, le problème n’est pas bien saisi. « Le docteur nous a dit qu’il s’agirait de la pathologie communément appelé agaharage. On nous a donné un médicament en goutte à verser dans son œil mais au lieu de guérir, l’œil se gonflait », nous dit Issa, le père d’Erida. Remplis de peur de perdre leur fille, les parents font des kilomètres vers d’autres hôpitaux de l’intérieur du pays et de la capitale mais en vain. Soit il n’y a pas de scanner fonctionnel, soit les frais coûtent les yeux de la tête, soit il n’y a pas de docteurs qualifiés, et entre temps le cas de la petite empire.

 

Les  miracles existent

Après avoir tenté milles voix pour faire soigner leur fille, c’est à la Clinique  de l’oeil à Bujumbura qu’Issa et Soline finissent par trouver une solution pour la petite. Ils sont mis en contact avec  l’ONG « Centre tertiaire de Santé Oculaire de l’enfant » qui se trouve à l’hôpital Roi Khaled. Cette fois le diagnostic montre un cancer, il faudra enlever l’œil gauche  pour sauver l’autre qui n’est pas encore affecté. Toutefois l’opération sera faite en Ouganda  et l’ONG se porte garant des frais de transport d’Erida et de sa mère ainsi que ceux de l’opération.

Alors qu’ils cherchaient les papiers de voyages, les parents rencontrent une des membres du mouvement urbain initialement « Association des natifs de Rohero ». La situation d’Erida attire la compassion  des membres de l’association qui décident de faire un geste pour la petite fille. Ils entrent ainsi en contact avec la Clinique de l’œil et en apprennent plus sur le cas d’Erida. Soucieux de permettre à Erida de faire le voyage avec ses 2 parents puisqu’il serait difficile pour la mère de s’en sortir seule à l’étranger, les membres du  mouvement urbain ont mis les moyens nécessaires pour que le père les accompagne en payant le voyage du père. Erida sera donc avec ses deux parents.

 

Issa et Soline ont donc pris la route vers l’Ouganda ce 5 janvier 2018 où Erida sera opérée. Issa remercie le Dieu Tout Puissant pour la rencontre de ces bienfaiteurs.

Entre temps, le mouvement espère que l’opération sera réussie et précise qu’il se chargera des autres frais liés à la chimiothérapie dont aura besoin Erida après l’opération. Le mouvement urbain est un mouvement apolitique, constitué de grandes personnalités, des jeunes, tous natifs de la capitale et visant plus loin dans leurs projets sociaux.

Notons que le Mouvement Urbain est une association qui réunit de nombreux ressortissants de la ville de Bujumbura soucieux de redorer le blason de la ville de Bujumbura et lui redonner ses lettres de noblesse via des actions de tous genres. A l’instar du don de fournitures scolaires aux enfants de l’Orphelinat  du Cœur de Jésus et Marie(OCJM) de Rohero en septembre 2018. Ses membres sont à majorité issus du secteur privé et dirigent certaines des plus grandes entreprises de la capitale.

L’aide apportée à Erida n’est que le début d’une longue série d’actions pour rendre la ville plus reluisante que jamais.

 

Huguette IZOBIMPA

Comments

comments