Smart let’s talk : rester, pour les 100 prochaines années

Smart let’s talk : rester, pour les 100 prochaines années
Les dirigeants de Smart let's talk (www.akeza.net)

Les dirigeants de Smart let’s talk (www.akeza.net)

Les dirigeants de Smart let’s talk ont rencontré les media burundais lors d’une table ronde organisé à Roca Golf ce matin. Alors que les media s’inquiétaient qu’avec autant de promotions et d’aussi bons tarifs smart est comme ‘’gratuit’’,  le directeur de Smart Est Africa s’est prononcé là-dessus : ‘’Ce n’est pas gratuit. Le gratuit ne dure pas. Un business qui dure, c’est un business qui gagne. On connait bien la marge qui nous permet de rester pour les 100 prochaines années. Dans l’ADN du groupe  Agha Kan, on fait le business pour le long terme’’.

 

Pour ce journaliste qui craignait qu’il n’y ait trop de société de téléphonie pour une si petite population, les dirigeant de Smart répliquent ‘’ Notre réseau ne s’arrête pas au Burundi. On n’est pas un joueur local. C’est pour ça que l’on n’est pas obligé de faire les prix comme les autres . On est là pour durer.’’

 

Smart prône l’Impact Social Positif : générer des services et des emplois. Donner accès aux métiers adéquats pour ne pas faire que de l’humanitaire,mais faire de l’humanitaire qui dure.

 

L’un des projets de l’Aga Khan, le  ‘’Talent Pipe’’  offre des  cycles de formations de  3 à 6mois, parfois une année sur des métiers variés. ‘’Presque la moitié de nos employés viennent de ce projet’’, expliquait le directeur de Smart East Africa , Abdellatif Bouziani. Parmi les bénéficiaires de ce projet, on compte pas mal de jeunes burundais.

 

Des centaines de  jeunes étudiants  burundais utilisent leurs cartes Sim smart en Ouganda avec le même tarif qu’ici. Smart est le premier réseau à observer la même tarification, la même qualité de service et le même service dans trois pays différents.

 

 

Cette rencontre visait également à présenter les divers services offert par Smart let’s talk à ses abonnés.

 

I.LA COUVERTURE RESEAU

 

L’une des plus grande forces de Smart  est son réseau. Non seulement, Smart est aujourd’hui présent sur tout le territoire national mais aussi son réseau internet 2G, 3G. Smart garantit que la qualité de sa connexion internet à Bujumbura est la même que celle dans n’importe quel province du pays. S’exprimant à ce sujet, l’un des dirigeant de la société de télecom a lancé : ‘’Aujourd’hui, la connexion internet n’est pas un privilège.Etre partout avec une même qualité de service, c’est le but et l’essence même de la mobilité.’’

 

Smart est également un puissant moyen d’intégration pour la population de la communauté est-africaine. Pour la première fois, une société de téléphonieoffre les mêmes services pour la même tarification avec la même qualité de service aussi bien au Burundi, en Ouganda qu’en Tanzanie. Ducoup, le client burundais, ougandais et/ou tanzanien se retrouve chez lui dans n’importe lequel des 3 pays.

 

II.MART PLUS

 

Smart let’s talk propose également le service Smart Plus. Oubliez le stress de la carte de recharge, le temps pour gratter, le montant minimum pour acheter une carte etc: Smart propose à ses clients une recharge électronique, et ce à partir de 50 FBuseulement.

 

Les avantages de ce service sont multiples : le gain de temps,la flexibilité,une ouverture à toutes les bourses…mais aussi des bonus.

 

Pour une recharge de 50 à 1999 FBu , le  bonus est de 30%

 

Pour une recharge  de 2000 à 4999, le bonus est de 50%

 

Pour une recharge de 5000 FBu etplus, le  bonus est de 100%

 

III.TWIYAGIRE

 

Preuve de son succès sans doute, cette promotion qui court depuis 2010 continue. Activer  le *900# et vous obtenez un crédit de  18000FBu  jusqu’à minuit du même jour.

 

IV.SMART CALL : Smart call permet aux abonnés Smart de passer jusqu’à 30 min d’appel pour seulement 75FBu. Une fois activé, ce service reste valable. Nul besoin de le réactiver.

 

 

Le fond pour le Developpement Economique AKFED de l’Aga Khan dont fait partie Smart Let’s talk  se trouve dans la région depuis plus de 100 ans. Ses investissement dans la région comportent le  Diamond Trust Bank ,JubileeInsurance , Serena Hotels , …Le Burundi serait sur le point d’accueillir son établissment Serena Hotel.

 

Photo de famille apres la rencontre (www.akeza.net)

Photo de famille apres la rencontre (www.akeza.net)

La Redaction

 

 

 

 

Comments

comments




0 thoughts on “Smart let’s talk : rester, pour les 100 prochaines années

  1. Joseph

    Est-ce vrai de pouvoir avoir une connexion d’internet en parout au Burundi, aussi dans la commune de Cendajuru comme dans la commune plus nantie du nord! Ce serait une vraie révolution inédite au Burundi. J”aimerais avoir plus de précision.

    Merci beaucoup et bon succès dans votre service

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.