Sisters In Success, un camp pour inciter les jeunes filles à contribuer au développement de leur pays

Sisters In Success, un camp pour inciter les jeunes filles à contribuer au développement de leur pays

Belyse Inamahoro ©Akeza.net

Une vingtaine de lycéennes de Bujumbura pour un camp de formation au Lycée SOS HG du 7 au 14 Aout prochain. Ce camp est organisé par Belyse Inamahoro avec l’aide du Kathryn Davis Projects For Peace à travers Wellesley College Career Education. SIS est une initiative qui a pour but de former un réseau de jeunes femmes et filles ambitieuses qui vont contribuer dans le développement de leur pays, avoir un impact dans leur communauté et influencer leur entourage.

Si aujourd’hui les jeunes filles burundaises réussissent à l’examen d’Etat, elles restent moins nombreuses à s’orienter vers des études et des carrières plus à leurs goûts. Elles préfèrent faire profil bas et s’autocensurent sous prétexte d’en être incapables.

Consciente de cette triste réalité, Belyse Inamahoro, une jeune fille burundaise résidant aux USA, a organisé un camp de formation gratuit pour ces jeunes filles.

Sisters In Success, une porte vers de nouvelles opportunités

« J’ai d’abord eu une bourse d’études pour une année au Rwanda. C’est via le Bridge 2 Rwanda que j’ai reçu une bourse pour faire un cursus au Wellesley College. C’est l’année dernière, lorsque j’étais en vacances au Burundi, que j’ai remarqué que les jeunes filles burundaises ont un potentiel mais elles ne savent pas trop comment le développer. Des opportunités se présentent mais elles n’y sont pas préparées.  Contrairement aux jeunes filles de la sous-région » déplore Belyse.

Ces jeunes filles manquent cruellement d’informations. Pour combler le déficit, Belyse a initié le projet SIS qui s’étend sur une semaine de formation. Les 25 jeunes filles choisies parmi 119 candidatures seront logées et nourries lors des 7 jours qu’elles passeront au Lycée SOS.

Du 7 au 14 Août, une semaine qui s’annonce chargée

Pendant une semaine, le groupe de filles assistera à différents ateliers et conférences animées par Krystal Shabani, directrice et fondatrice de Krysbel (maison d’habillement), Ange Noëlle Muyubira, directrice et fondatrice de Kaz’o’zah Art, Miss Burundi 2016 Ange Bernice INGABIRE et bien d’autres.

Le soir, des veillées-discussions permettront de poursuivre les échanges et confronter les visions de chacune sur les carrières qu’elles veulent entreprendre. Deux visites dans des entreprises sont déjà programmées.

Cette initiative s’adresse principalement aux élèves qui ne bénéficient pas d’opportunités de bourses à l’étranger.

Miranda Akim’

Comments

comments