Semaine du thé : Visite du complexe théicole de Rwegura

Semaine du thé : Visite du complexe théicole de Rwegura

Une vue de la salle de flétrissage de l’usine de Rwegura ©akeza.net

Dans le cadre de la semaine thé, l’Office du Thé du Burundi a organisé des visites de quelques unes de ses installations à l’intérieur du pays. Ce mercredi 14 Décembre, c’est le complexe de théicole de Rwegura en province Kayanza qui a été visité, une occasion pour les personnes présentes de voir les réalisations de l’office, tant dans le domaine de la production du thé que dans les œuvres socio-économique.

Cette seconde journée de la semaine du thé a commencé par la visite de l’usine de Rwegura, la plus grande des 5 usines de l’Office du Thé du Burundi. Cette usine s’est dotée d’une nouvelle extension de la salle de flétrissage, ce qui va permettre d’accroitre la capacité d’accueil  de feuille verte de thé de l’usine. Hormis cette extension, on compte également un nouveau système de séparation des eaux de pluie et des eaux usées, la construction d’un hangar de stockage du bois.

En dehors des activités liées à la production du thé, l’Office se veut participant dans le développement communautaire, notamment dans le domaine de l’éducation et des infrastructures. On a donc pu visiter l’école fondamentale Rwegura I pour laquelle l’OTB a construit 3 salles de classe. L’Office a également financé la construction du pont Kayave dans la vallée de Rwegura. Un pont qui facilite la circulation aux théiculteurs. Selon Jacques Bigirimana, directeur général de l’OTB, l’office a contribué à la construction de route et au traçage de pistes, cela pour faciliter la communication entre les habitants de la commune mais aussi entre les théiculteurs et l’OTB.

Théiculteurs recevant des plants de thé

Un théiculteur de Muruta recvant des plants de thé ©akeza.net

La visite s’est poursuivie jusque dans la commune Muruta. Là, l’OTB a distribué au théiculteurs de cette commune des plants et des engrais pour la culture du thé. Dans son allocution, Jacques Birigimana a loué la bonne relation que l’OTB entretient avec les théculteurs, tant dans le domaine de la culture du thé que dans le domaine social. Il assure que l’OTB travaillera toujours dans le sens du bien du Burundi et de sa population.

Parmi les réalisations de l’OTB en cette année 2016, nous citerons la certification aux normes africaines et internationales des 5 usines de l’OTB, ce qui permettra désormais au Burundi de vendre à son nom propre le thé sur le marché international.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments