Semaine du tambour : Du 20 au 26 Novembre, une semaine dédiée à la promotion du tambour burundais

Semaine du tambour : Du 20 au 26 Novembre, une semaine dédiée à la promotion du tambour burundais

Troupe de tambourinaire sur la place de l’indépendance à Bujumbura ©Akeza.net

En ce 20 Novembre s’est tenue l’ouverture officielle de la semaine du tambour à la place de l’indépendance. Présidée un conseiller au cabinet du 2ème vice-président de la République du Burundi, le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture et d’autres autorités burundaises, les cérémonies d’ouverture de la semaine du tambour ont débuté à la place de l’Indépendance pour se clôturer aux palais des arts.

A chaque arrêt (Place de l’Indépendance, Monument du Soldat inconnu, Nonciature, à la Gare du Nord, rondpoint Iwabo w’abantu, rond-point de l’Unesco, Palais des Arts) un groupe de tambourinaires attendait vaillamment les autorités présentes pour les cérémonies.7 arrêts en tout avec comme point culminant le Palais des Arts où le Ministre de la Jeunesse, Sports et Culture a prononcé le discours d’ouverture de la semaine du tambour.

Jean Bosco HITIMANA, ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture ©Akeza.net

Jean Bosco HITIMANA, ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture a d’abord demandé une minute de silence en mémoire de feu Antime BARANSHAKAJE, figure emblématique du tambour burundais avant de prononcer son discours qui mettait en relief le pourquoi de la semaine du tambour « […] Le 26 novembre 2014, le tambour burundais a été mis sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. Cette semaine est inaugurée pour permettre aux curieux et amoureux du tambour burundais de se documenter et d’apprendre mieux sur ce grand patrimoine ».

Lire aussi : Ce qu’il faut retenir du décret régissant le tambour

La semaine du tambour intitulée « Umurisho Wingoma z’Uburundi, muhivu w’amahoro, iteka n’iterambere mu Burundi », se clôturera le 25 novembre dans la province de Gitega où est prévue une compétition et une remise de prix aux meilleurs tambourinaires du pays.

Il a ainsi précisé que dans toutes les provinces du pays et dans tous les pays où le Burundi a une ambassade, de telles cérémonies ont eu lieu !

 

Miranda AKIM’

Comments

comments