Sat-B dément : « Je n’imite pas Fariouz, il fait ses affaires, je fais les miennes »

Sat-B dément : « Je n’imite pas Fariouz, il fait ses affaires, je fais les miennes »

Le chanteur burundais SAT B

 Il y a deux semaines Big Fariouz débarquait en grande pompe à Kampala pour un concert. Tout juste  après,  Sat-B annonçait un déplacement dans la même ville.

 

Plus tard l’idole de la musique burundaise publie sur son mur facebook qu’elle sera au Burundi pour un concert le 14 Mai. L’interprète de «Satura Amabafle» parle au même moment d’un saut au pays natal.

 

A la suite de ces gestes étrangement similaires, l’idée que SAT B copie Fariouz dans ses faits et gestes a commencé à germer chez  les internautes et fans des deux icônes burundaises. Sat-B trouve cette idée si amère qu’il rétorque avec une voix qui fait sentir sa colère «  En aucun je ne vais imiter BIG Fariouz. Il fait ses affaires, je fais les miennes ».

 

La colère monte d’un cran et le chanteur poursuit  «  S’il fallait imiter quelqu’un, ce n’est pas lui que je choisirais en tout cas. Très prochainement, vous verrez qui j’imite » !

 

Sur cette photo publiée sur son compte instagram le 26 Avril 2016, SAT B pose avec BIG Fizzo

Sur cette photo publiée sur son compte instagram le 26 Avril 2016, SAT B pose avec BIG Fizzo

 

Il tient à expliquer ses gestes qu’on qualifie de copie « Je me suis rendu en Ouganda pour y donner un concert, malheureusement, les organisateurs de l’événement étaient du genre avare. A la fin,  on n’a pas conclu le marché».

 

Pour ce qui est de son passage au Burundi, le chanteur évoque les retrouvailles avec sa famille. Le chanteur dit que les siens lui manquent et qu’il passera leur rendre visite dès que possible.

 

Il ajoute « A la base, j’étais pressenti comme l’invité star de la journée culturelle du Lycée du Lac Tanganyika. Mais le problème reste toujours le même : L’argent ! On ne s’est pas entendu ! Ils se sont peut-être mieux entendus avec Fariouz. Ça arrive, c’est comme ça. »

 

Si rien ne change, SAT B dit qu’il sera à Bujumbura cet été le temps de voir sa famille.

 

Miranda Akim’

Comments

comments