Santé : YALI Burundi et la Croix-Rouge forment des jeunes aux gestes de premiers secours

Santé : YALI Burundi et la Croix-Rouge forment des jeunes aux gestes de premiers secours

Formation en premiers secours à la Croix-Rouge ©Akeza.net

Le chapitre de YALI au Burundi a, en partenariat avec la Croix-Rouge, organisé une session de formation complète en soins de premier secours à l’intention d’une vingtaine de jeune au centre de formation de la Croix-Rouge à Ngagara. Cette activité entre dans le cadre des activités menées par le réseau des jeunes burundais ayant bénéficié du programme de YALI au centre régional de Nairobi(Kenya).

 

Depuis le lundi 16 avril, une vingtaine de jeune entre 18 et 35 ans prennent donc part à cette formation dispensé par une équipe de formateurs de la Croix-Rouge menée par Charles MANIRAMBONA, responsable des formations en milieu professionnel. Le but de cette formation, qui entre également dans le cadre du projet de l’organisation internationale de former un secouriste par foyer, est de former les jeunes aux premiers gestes de secours qui les aideront à préserver la vie de leur famille, voisins, amis et même des inconnus. La formation comprend une partie théorique et une partie pratique.

Vue de quelques participantes ©Akeza.net

Le formation devant durer 5 jours, traite différents thèmes parmi les cas les plus fréquents rencontrés au quotidien. On peut donc trouver les hémorragie et choc, les piqûres et morsures, les blessures à la tête, au cou et au dos, les évanouissements pour ne citer que ceux là. Pour Charles MANIRAMBONA, ce genre de formations sont d’une importance capitale car il faut que les gens connaissent les gestes qui sauvent. Il a par ailleurs félicité le chapitre burundais de YALI qui est la première association de jeunes à organiser une activité du genre et a encouragé les associations et les entreprises à prendre les devant et former le personnel et la jeunesse aux premiers secours. Ce qui selon lui constitue une plus value pour les communautés et les entreprises, aussi bien d’un point de vue humain qu’économique. Tout en rappelant que la Croix-Rouge reste ouverte à toute initiative allant dans le sens de la formation et de la sensibilisation aux premiers secours.

Vue des  participant à la formation ©Akeza.net

Yannick NDAYISABA, représentant du réseau des jeunes Burundais YALI/Burundi, a pour sa part fais savoir que la formation entrait en adéquation avec la démarche du chapitre burundais de YALI d’apporter sa pierre à l’édifice du changement positif de la société burundaise. N’étant pas à l’abri des dangers et catastrophes en tous genres, le besoin est impératif de former les jeunes à ces gestes qui sauvent des vies. Il a également fait savoir qu’en plus d’organiser des formations, YALI s’organise pour faire un suivi régulier des jeunes ayant suivis les formations.

Un des formateurs des formateurs de la Croix-Rouge ©Akeza.net

Du côté des jeunes en formation, la satisfaction est au rendez-vous. Pouvoir bénéficier d’une formation aussi importante était une occasion à ne pas manquer. «Cette formation est très importante dans le sens où nous avions beaucoup de fausses informations à travers les amis et les parents. La formation nous donne plus de détails, plus d’informations et avec un bonus dans la manière de se comporter. Et avec tout les thèmes que l‘on a développé, je ne vais plus me comporter comme avant. Je serai prête à faire face aux différentes situations qui pourront se présenter», nous confie Leslie MUGISHA, l’une des 10 jeunes filles qui participent à cette formation. «Lorsque je sortirai de cette formation, je suis sûr que je ne serai pas dépaysé devant les situation que je vais rencontrer. Face à quelqu’un qui a une hémorragie, une incendie ou une inondation je serai apte à réagir et à poser des gestes qui pourront aider», nous dit, pour sa part, Patrick.

Cette formation vient donc à point nommé et permettra à cette vingtaine de jeunes d’être utiles à la société.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments