Santé : les USA ont donné 58 millions de dollars américains pour combattre le virus Ebola

Santé : les USA ont donné 58 millions de dollars américains pour combattre le virus Ebola

Ce matin, le Dr Peter Pham, envoyé spécial des Etats-Unis d’Amérique dans la région des grands lacs d’Afrique répondait à quelques questions des journalistes présents à la conférence de presse qui a eu lieu à la résidence de la chargée d’affaires à l’ambassade des USA, Eunice Sharon Reddick.

S’exprimant sur différents sujets il a notamment indiqué les efforts des USA dans le combat contre Ebola dans la région des grands lacs « Depuis le début de cette épidémie, les Etats-unis ont dépensé près de 58 millions de dollars américains pour aider les pays dans la sous-région » précise-t-il.

La chargée d’affaires à l’ambassade des USA au Burundi Eunice S. Reddick affirme que les Etats-Unis entendent bien travailler avec les institutions adéquates pour lutter contre ce fléau. « Nous travaillons en étroite collaboration avec le World Health Organization et tous les ministères de la santé de la sous-région. Nous les aidons avec la préparation pour le cas d’Ebola ».

La chargée d’affaires à l’ambassade des USA au Burundi Eunice S. Reddick et le Dr Peter Pham, envoyé spécial des Etats-Unis d’Amérique dans la région des grands lacs d’Afrique ©Akeza.net

Sur l’apport de la diaspora burundaise et son voyage au Burundi

Lors de ce point de presse, Dr J.Peter Pham a aussi indiqué que la contribution de la diaspora burundaise vivant aux USA est des plus importantes. « Une des richesses que les Etats-Unis ont, c’est la diversité. La diaspora constitue un pont entre l’Afrique et les Etats-Unis. Que ce soit dans la culture, dans la politique ou dans l’économie ».

Peter Pahm répondant à quelques questions des journalistes lors de la conférence de presse ©Akeza.net

Durant son séjour de trois jours au Burundi, le Dr. J. Peter Pham va continuer sa mission d’écoute « A la veille des moments historiques comme les élections de l’an prochain, je viens écouter le gouvernement mais aussi le peuple. Et je remercie le Burundi pour l’accueil qu’ils m’ont réservé ici. C’est un plaisir de m’entretenir avec des jeunes hommes et femmes entrepreneurs, des représentants des ONG et des gens du corps diplomatique ».

 

Miranda Akim’

Comments

comments