Santé : Le choléra sévit dans  deux districts sanitaires

Santé : Le choléra sévit dans  deux districts sanitaires

Dr Thaddée Ndikumana,le Porte-Parole au Ministère de la Santé Publique et de Lutte contre le Sida©Akeza.net

La Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida avait annoncé publiquement le 27 juillet 2016 que l’épidémie de choléra  sévit dans  deux districts sanitaires, celui de Kabezi et  celui de Mairie Sud. Aujourd’hui le même ministère via son porte- parole Dr Thaddée Ndikumana a animé un point de presse ce vendredi 19 août 2016 pour alerter la population face à cette épidémie mais aussi pour informer l’opinion sur l’état des lieux de cette dernière.

 

D’après Dr Thaddée Ndikumana, le porte- parole du ministère de la Santé et de la lutte contre le Sida, le centre de traitement  de  Kabezi totalise un cumul  de 112 patients dont 102 traités et guéris,9 hospitalisés et un décédé suite à une co-infection liée au choléra et paludisme. En Mairie de Bujumbura, ajoute-t-il, on a un total de 9 patients dont 1 déjà guéri. Les patients proviennent spécialement dans les zones de Kanyosha et Ruziba dans le district sanitaire Mairie Sud tandis que dans le district sanitaire Mairie Nord, les patients proviennent spécialement de la zone Kinama  plus précisément à Bukirasazi et dans le quartier industriel communément appelé « ku mase».

 

Le porte-parole fait savoir qu’il y a un autre centre de traitement de choléra érigé à l’Hôpital Prince Régent Charles de Bujumbura,ou celui ou celle qui présente les symptômes de cette maladie peut se confier au centre de santé qui lui est proche afin d’être acheminé par l’ambulance de la minisanté au centre de traitement se trouvant au Prince Régent Charles. Il demande à la population d’observer les mesures  d’hygiène et de se confier aux centres de santé très tôt possible car le choléra est curatif s’il est traité à temps. A ceux qui n’ont pas accès à l’eau potable, il leur demande de la bouillir avant de la boire. Il tient à souligner que les médicaments et les autres intrants sont disponibles et interpelle les chefs des districts sanitaires de venir s’en approvisionner.

 

Aux élus locaux

 

Le Porte-parole leur demande de veiller aux conditions hygiéniques de certains restaurants et les bistrots. S’ils trouvent que ces derniers ne remplissent pas les conditions exigées, qu’ils les ferment. Cela contribuerait à venir à bout  de cette épidémie.

 

Toute personne est appelée à porter sa voix plus loin possible pour contribuer à éradiquer cette épidémie.

 

Alexandre NDAYISHIMIYE

Comments

comments