Santé : Lancement de la campagne de vaccination combiné contre la rougeole et la rubéole

Santé : Lancement de la campagne de vaccination combiné contre la rougeole et la rubéole

Le Programme Elargie de Vaccination (PEV) du ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida lance cette semaine une campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole. Une campagne destinée aux enfants de 9 mois à 14 ans (moins de 15 ans) et qui va se dérouler du 15 au 19 Mai 2017.

Objectif : vacciner au moins 95% des enfants

Cette campagne de vaccination a été mise sous le thème « Les vaccins protègent tout le monde, faites-vous vacciner » et se déroule au cours de la 7ème semaine africaine de vaccination. Le PEV s’est donné l’objectif de vacciner au moins 95% des enfants de 9 mois à 14 ans. C’est ce qu’a confié le Dr Dr Joselyne Nsanzerugeze, assistante de la ministre en charge de la santé publique, à nos collègues de l’ABP (Agence Burundaise de presse).

Il est à signaler que les 2 maladies sont signalées dans presque tous les districts sanitaires du pays excepté Bugarama, Busoni, Fota et Kiganda. Le Dr Olivier Nijimbere, médecin directeur du PEV, a indiqué que sur les 1720 cas suspects de rougeole notifiés de 2008 à 2016, 381 cas se sont révélés positifs pour la rougeole tandis que 282 cas se sont révélés positifs pour la rubéole.

La campagne est lancée officiellement dans la province de Cibitoke et 4.176.573 environs sont attendus.

Les équipes de vaccination seront composées de trois vaccinateurs, un chef de colline, un agent de santé communautaire et un pointeur sur les fiches. Ce vaccin combiné n’entraîne aucun problème sur la santé humaine a ainsi précisé Dr Désiré Nduwimana, médecin provincial de Bururi.

 

Deux maladies avec des conséquences dévastatrices pour les enfants

Rappelons que la rougeole est une maladie infectieuse et contagieuse due à des virus se transmettant surtout par voie aérienne causant la toux et éternuements tandis que la rubéole est une maladie bénigne. Les femmes enceintes qui contracte la rubéole, présente un risque élevé de transmission au fœtus. Le syndrome de rubéole congénitale peut occasionner des problèmes graves pour l’enfant. Des problèmes allant des malformations congénitales (cardiopathie, surdité,  cataracte) à la mort du fœtus.

Il est donc d’importance capitale de vacciner les enfants pour prévenir la santé non seulement des enfants mais aussi des mères dans le cas de rubéole congénitale. Le Dr Olivier Nijimbere invite donc les parents à emmener leurs enfants se faire vacciné.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments