Santé : Eradiquer le Paludisme grâce à l’Artemisia

Santé : Eradiquer le Paludisme grâce à l’Artemisia

Comme de nombreux pays à travers l’Afrique, le Burundi fait face au paludisme. Une maladie dangereuse pouvant causer la mort, surtout des enfants de moins de 5 ans. Il s’avère donc impératif de prendre des mesures pour lutter contre cela et définitivement éradiquer ce fléau. Et pour mener à bien ce combat, l’Artemisia, une plante aux vertus médicinales réputées efficaces, semble l’outil efficace. Une plante qui, de l’avis de ses défenseurs, est « l’arme » avec laquelle nous pourrons connaître un Burundi sans paludisme.

C’est au cours d’un atelier de sensibilisation sur la lutte contre le paludisme que l’Artemisia a été présenté à une assistance composée de responsables religieux, de représentants d’associations, de journalistes et de représentants de l’Etat. Ouvrant les travaux de cet atelier, Alain Diomède Nzeyimana, représentant la Présidence de la République du Burundi, a salué les efforts de l’ACECI-Karire Products dans la vulgarisation et la promotion de l’Artemisia dans la lutte contre le paludisme. Ce qui, selon lui, entre en parfaite adéquation avec les plans de l’Etat burundais dans la lutte contre le paludisme. En outre, il a confirmé la volonté de l’Etat burundais de voir l’Artemisia planté sur toute l’étendue du territoire burundais.

Pour Ginette Karirekinyana, responsable de l’ACECI-Karire Products, l’Artemisia est le remède par excellence. « Avec l’Artemisia nous pouvons enfin dire adieu au paludisme. Les vertus de cette plante font en sorte que ceux qui la consomment ne peuvent plus souffrir de paludisme et bien d’autres maladies ».

Lire aussi : Chez Karire Products, la malaria pourrait bien être enterrée

Présentant la plante à l’assistance, Ginette Karirekinyana a vanté ces mérites autant par ces capacités préventives que curatives. Disponible à moindre coût (ou gratuitement pour certaines personnes), l’Artemisia peut être plantée partout. Pouvant être pris en infusion (tisane) elle permet de prévenir de manière efficace contre le paludisme. Mais elle peut également être associée à une médication classique en cas de traitement contre le paludisme. Par ailleurs, la plante est également utilisable sous forme de savon ou de crème pour la peau.

L’Artemisia semble donc être la solution indiquée pour mettre fin à la propagation du paludisme au Burundi. Les pouvoirs publics, les confessions religieuses, les écoles et les communautés locales sont donc invités à sensibiliser la population à l’usage de cette plante qui sauve des vies. Notons qu’à titre symbolique, ACECI-Karire Products a distribué des plants d’Artemisia aux participants de cet atelier. Une façon de marquer le début d’une grande campagne à travers le pays.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments