“Rythme 90” : Divine Nduwimana expose ses toiles à l’honneur des années 90

“Rythme 90” : Divine Nduwimana expose ses toiles à l’honneur des années 90

Investie dans les arts plastiques depuis toute petite, Divine Nduwimana, une jeune dessinatrice burundaise s’apprête à offrir aux amoureux de cet art sa toute première exposition de ses toiles. « Rythme 90 », est le grand événement attendu mêlant art et musique des années 90.

La spécialiste du dessin au stylo, Divine Nduwimana est la première femme burundaise dans le domaine des arts plastiques à organiser une exposition de ses toiles. C’est dans un événement qu’elle a baptisé « Rythme 90 », diminutif de « le Burundi au rythme des années 90 ». Ledit événement  se présente comme un hommage aux artistes musiciens de cette période. «  Il y aura exposition des portraits des artistes des années 1990 dans le but de les rendre hommage en jouant leurs morceaux en même temps. C’est pourquoi mon thème s’articule sur la musique de cette période, mais également ce sera une occasion pour moi de sortir de mon zone de confort et de lancer officiellement mes œuvres », précise-t-elle.

Lire aussi : Christ Berty Nteze : entre le dessin, les graffitis et la peinture

Passionnée du dessin et de la peinture, Divine est aussi une grande mélomane surtout de la musique des années 90. C’est pourquoi ladite exposition sera un mélange de trois numéros à savoir le vernissage, le painting live et le karaoké dédié aux chansons des années 90 avec Ingo Music Band. A la question de savoir que vient faire la musique dans son exposition, elle exprime son attachement à la musique : « Quand je suis en train de dessiner ou de faire la peinture, j’écoute en même temps la musique, c’est donc une source d’inspiration pour moi en plus peu se souviennent de ces icônes de la musique des années 90  ».

« Je veux que les jeunes prennent connaissance du Burundi des années 90 … »

Divine espère faire voyager dans le temps et dans l’espace le public qui sera présent lors de cet événement. J’espère que les jeunes vont se retrouver et prendre connaissance du Burundi des années 90, mais aussi savourer les anciens succès de la musique de cette époque », indique-t-elle.  Ça pourrait être un mariage de ces deux générations.   

Ledit événement va se dérouler en date du 29 septembre 2018 à Campero Club dans la capitale Bujumbura à partir de 18h30’.

 

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments