Romantic Sounds/ Desideratus-Legendary : 2 projets pour 2 étoiles

Romantic Sounds/ Desideratus-Legendary : 2 projets pour 2 étoiles

Sat-B(gauche) et Big Fizzo(Droite) ©DR

Perchés au sommet de la musique burundaise de ces 10 dernières années, Big Fizzo et Sat-B donnent le « La » à un mouvement en manque de vitesse. Et comme si cela était une façon d’affirmer leur suprématie, les 2 artistes ont offert chacun un projet en cette fin de mois de novembre. Un EP pour Sat-B et un double album pour Big Fizzo. 2 projets tellement attendus que les faire passer par le filtre de la critique s’imposait. Après autant d’années sans sortir de projet de taille, que valent véritablement Romantic Sounds et Desideratus/Legendary ? Pourrons nous dire que ces artistes ont passé un réel cap ou non ? Voyons ça ensemble.

 

Desideratus/Legendary, le voyage musical de Big Fizzo

Sorti le 26 novembre dernier, Desideratus/Legendary de Big Fizzo est ce que l’on peut appeler une première dans la musique burundaise. Ce n’est pas un album mais un double album qu’offre l’artiste. Un condensé de 32 morceaux soit plus de 109 minutes de musique. D’une part, vous avez des morceaux sortis ses 2 dernières années entre autres Konzi, Iyomba, F(Fyee), Sibeza, Tu me manques, You ou encore Goût Yanje. De l’autre c’est un album entièrement nouveau avec de nombreux titres inédits et des remix de morceaux du premier album.

Avec 32 morceaux, on s’attend à des collaborations et Big Fizzo n’a pas été avare à ce niveau-là. On retrouve plusieurs artistes sur ce projet dont Kidum, B-Face, Magic Soldier Kingorongoro, Fabelove, Linah Blanche et même les rappeurs gospel Big Zoé et Prince Mshindi. Bien évidemment, les membres de son label son bien présent sur des morceaux comme Kokota ou Sugua.

D’un point de vue stylistique, Desideratus/Legendary est un florilège de styles dénotant un peu des influences artistiques de Big Fizzo. Autant sur la première partie du projet on a un Big Fizzo qui fait la part des choses entre le rap et le chant, autant sur la seconde partie on retrouve un artiste très porté sur le chant. Avec des sonorités afro beat, zook, afro house, bongo ou même rumba, Big Fizzo offre un album assez éclectique dans la forme comme dans le fond. Il parle d’amour, de travail ou même de reconnaissance à la bonté divine. Bref, un album riche qui semble bien plaire à son public puisque en 4 jours il dépasse les 89.000 écoute sur Boom Play (plateforme de streaming). De quoi le rendre fier.

Avec cet album, Big Fizzo offre de quoi nourrir la soif de son public pour un bon moment.

Cependant, cet album ne mérite pas que des éloges. En effet, pour les fans du Big Fizzo rappeur, il aurait été intéressant de voir l’artiste sur des « bangers » plus rap que chant. Un morceau drill aurait certainement fait du bien à beaucoup de fans. Toujours dans le registre des bémols, une apparition plus évidente des membres de son label n’aurait pas été superflue. Un morceau en collaboration avec un de ses poulains aurait donné plus de couleur.

 

Romantic Sound, ou le rose en couleur de l’amour

Même si la sortie des 2 projets pourrait être sujet à débat, la sortie de Romantic Sound de Sat-B est loin d’être anodine. Annoncé depuis de longues semaines, c’est le 27 novembre que le « King of Kenny Empire » a sorti son EP. Un projet tout en rose qu’il a entièrement dédié à l’amour. Ce choix est plutôt logique pour un artiste qui a toujours chanté les joies ou les peines de ce sentiment qui nous prend tous à un moment ou à un autre de notre vie.

Pour son EP, Sat-B a voulu créer une forme de rupture entre deux versions de lui. Une première que l’on qualifierait de burundo-burundaise avec des sonorités vues et revues par l’industrie et une seconde qui est résolument tournée vers « l’international », du moins selon l’artiste. Quoi que le temps puisse être le seul juge des ambitions d’exportation du chanteur de Feel Love, Romantic Sound nous offre une belle palette en termes de sonorité, tout en restant dans un registre Afro Pop. Le nombre de producteurs ayant travaillé sur ce projet en serait certainement la cause. Pas moins de 6 producteurs ont mis leur patte dans cet EP. De Amir Pro (producteurs des 1ère heures) à Yogo beat en passant par Jigga Beat, le projet a bien des couleurs. Ce qui est tout à l’honneur de l’artiste.

Pour ce qui est des collaborations, Romantic Sounds n’en contient que 2 dont le tant attendu « Beautiful » chanté avec le rwandais Meddy. Une attente que beaucoup ne regretteront pas puisque le morceau semble être plébiscité par le public. Plus de 7.000 streams en 3 jours sur Audiomack. Un score plus qu’honorable pour un artiste burundais. Par ailleurs, ce morceau reste le plus écouté du projet à ce jour. L’autre collaboration est celle faite avec l’ougandais Herbert Skillz qui signe également 2 productions sur l’EP. Des collaborations qui prouvent encore une fois l’envie de Sat-B de conquérir un nouveau public.

Cependant si « Romantic Sounds » est vraisemblablement un projet louable, l’absence des membres d’Empire Avenue, son label, reste à noter. La présence d’une Belle Nice aurait apporter une dose de romantisme en plus sur ce projet.

Au final, Romantic Sounds et Desideratus/Legendary restent des projets assez bien construits, restant cohérent avec leurs auteurs. D’un côté un Big Fizzo aux multiples talents, à l’aise dans différents styles et de l’autre un Sat-B résolument tourné vers l’afro-pop et visant une médiatisation plus continentale. Nous retiendrons la richesse de ses 2 projets qui semble conquérir le public.

Et vous ? Que pensez-vous de ces 2 projets ?

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments