Rendez-vous d’été : ARENA, en plein cœur de Bujumbura, le lounge bar où tout le monde veut aller

Rendez-vous d’été : ARENA, en plein cœur de Bujumbura, le lounge bar où tout le monde veut aller

ARENA, en plein cœur de Bujumbura, le lounge Bar où tout le monde veut aller ©Akeza.net

Bujumbura connait ses joyaux. Ces endroits où tout le monde veut aller et qui à un moment règnent sur la section bien être et divertissement de la ville. Depuis plusieurs mois, un nouvel endroit bar assume parfaitement cette position : j’ai nommé ARENA !

Mais comment crée-t-on un endroit comme ARENA ? Qu’est ce qui, au-delà de ce qui saute aux yeux fait son succès ? Pour tout savoir, nous avons approché le patron, Gregory Kamberis.

Longtemps, Gregory et Christo Kamberis, son père étaient les patrons du « fameux » Gymnase, qui pour se redonner une seconde jeunesse avait accouché du « Kiss Club ». ARENA est aujourd’hui le résultat de l’expérience Kiss Club & Gysmase ainsi que  tout ce que ces derniers ne pouvaient être.

Ce qui justifie sans doute son ascension fulgurante. En moins d’un an, tout le monde parle du nouveau « spot ». Plutôt fier du travail accompli, Christo, le patriarche avoue que cela ne s’est pas fait en un jour « Voyez par vous-mêmes (en indiquant tout le bar de la main), le temps de faire ces travaux-là, cela ne se fait pas en un jour. Il a fallu du temps pour faire tout ce que vous voyez là-bas. C’est quand même très grand par rapport au « Kiss club » (leur ancien boîte de nuit, ndlr). Il n’y avait rien ici, on dû tout construire. Donc ça a pris du temps »

Lire aussi : Les 5 endroits où toute personne qui pose pied à Bujumbura devrait aller !

ARENA, la repentance des propriétaires

Si le « Kiss Club » s’est soldé sur un compte en leur défaveur, ses propriétaires ne comptaient pas en rester là. Faire toujours mieux est totalement rentré dans les mœurs « L’idée est venue des problèmes et défauts qu’on avait au Gymnase, que je ne vais pas citer. Comme il y avait des choses qu’on ne pouvait pas réparer, chaque fois on rêvait, on se disait « si on pouvait trouver un endroit comme ça». Eh bien, un jour ça s’est présenté, on a trouvé, on a sauté sur l’occasion »

Depuis le départ, ARENA était conçu pour être un grand complexe de loisirs et de relaxation « On a commencé par le club pour des raisons techniques, qui était donc côté route, et pour des raisons financières pour nous aider à travailler. C’est ce qui était le plus facile. Cela a pris moins de temps que le reste. On avait les idées de comment ça devait être et évidement ces idées ont été adaptées à l’espace que nous avons trouvé ici »

Lire aussi : Rendez-vous d’été : en pleine rénovation, Le Cristal Lounge Bar promet de bons plans pour l’été

Une vue du bar d’ARENA ©Akeza.net

Un endroit beau, au goût de chacun

Christo et Gregory forment un parfait duo. Ils partagent la même passion, celle qui mêle créativité et innovation. Moment que Gregory évoque tout sourire « Je luis dis ce que je veux et lui, il le réalise. Souvent on se bagarre ». Ce à quoi son père ajoute «  On se complète  plus que l’on ne se bagarre ».

Au  total, 53 employés officient pour le bon fonctionnement du complexe de loisir et de relaxation. Un nombre qu’ils comptent bien augmenter « Pour l’instant, nous avons 53 employés. Disons que ça évolue de jour en jour. L’équipe n’est pas encore définitive. On a d’abord ouvert le club .Là on s’est débrouillé avec quelques serveurs qui étaient d’ailleurs des journaliers. On faisait ça à la va-vite et maintenant on est à fur et à mesure en train de constituer plus ou moins une équipe »

L’originalité du concept : Un endroit beau, au goût de chacun. Pari risqué mais réussi « La majorité, quand ils découvrent ARENA,  ils trouvent ça magnifique,  ils trouvent ça beau. Le client quand il vient, il voit juste que c’est beau. Il ne peut pas deviner tout le travail qui se fait côté technique et pourtant, à ce niveau-là, c’est  très complexe. Comme vous voyez, les lumières sont télécommandés, on peut changer de couleur comme on veut. C’est quand même une petite prouesse technique»

« Je pense que ces gens ont partagé notre fierté de voir que Bujumbura est toujours une ville de partage et d’ambiance » ajoute Gregory.

Lire aussi : Rendez-vous d’été : Pacha Club, le nouveau bar classe dans la ville dont tout le monde parle !

ARENA vu de l’extérieur ©Akeza.net

A la conquête de l’exquis

« C’est sûr qu’on a encore des progrès à faire notamment au niveau du service qui est quand même un paramètre très important. Mais on garde la tête froide» lâche Christo.

Pour plus de visites, ils misent sur l’été qui approche à grand pas « On attend la saison Juillet-Août, c’est la saison des vacances, on espère que beaucoup de gens viendront, de l’extérieur surtout et qu’ils puissent à leur tour découvrir ARENA »

 

Miranda Akim’

Comments

comments