Rencontre avec Guy Bellard NISHIMWE, jeune tambourinaire de 11 ans !

Rencontre avec Guy Bellard NISHIMWE, jeune tambourinaire de 11 ans !

Résidant au quartier Gisyo et élève de la 6ème année à l’Ecole Fondamentale Kanyosha 1 (Kwa Makasi), Guy Bellard NISHIMWE adore la danse emblématique du tambour burundais. D’abord  danseur acclamé des chansons de Sat-B (l’une des vedettes de la musique burundaise) qui suscitait l’admiration de pas mal de gens de son quartier, le jeune Guy Bellard NISHIMWE est aujourd’hui un tambourinaire de la troupe AKAYAZWE depuis 2018.

Nous sommes en 2018. Guy Bellard NISHIMWE a 9 ans. Il assiste au spectacle des tambourinaires de la troupe AKAYAZWE et veut intégrer cette troupe. Il nous raconte : « Un jour nous étions sortis avec ma mère au Musée Vivant. J’ai vu les tambourinaires de la troupe AKAYAZWE battre le tambour en courant, sautant, se tordant le cou et les hanches et faisant des enjambements.  Ils m’ont fait plaisir. J’ai voulu adhérer à cette troupe pour que, moi aussi, je puisse exécuter la danse emblématique du tambour burundais. J’ai alors demandé à maman de me laisser y aller avec un certain Jimmy, enfant de mon âge, qui était déjà dans la troupe. J’y suis allé et on m’a accueilli. On m’a dit tout ce qui est nécessaire pour être membre d’AKAYAZWE et maman a tout réglé ».

Espérance NDAYISHIMIYE est fière de son fils. Elle est allée le soutenir à la soirée de clôture de l’événement « Umurisho w’iwacu » organisé par Focus On Cultural Life pour la présentation de la troupe AKAYAZWE comme meilleure performance de l’année. Elle nous révèle comment elle a été très émue par la décision de son fils de devenir tambourinaire. « Un jour, quand je rentrais, j’ai aperçu une foule de gens tout près de ma demeure, riant et acclamant. Je ne savais pas qu’on applaudissait mon fils qui dansait. Des jeunes et des adultes l’encourageaient en lui donnant des biscuits « boom » comme cadeaux. Moi, ça ne m’a pas plu. Sa requête de le laisser intégrer la troupe AKAYAZWE m’a fait plaisir car il allait laisser ces danses dites « modernes ». Comme il l’a déjà dit,  il allait chaque fois dans des répétitions avec un autre enfant de son âge qui s’appelle Jimmy», confie-t-elle.

Et de se réjouir : « Je suis fière de mon fils pour le moment. Sa discipline s’est bien améliorée après avoir intégré la troupe AKAYAZWE. A l’école, il avance tant bien que mal alors qu’avant il n’avait pas de très bons résultats, bien entendu à cause des danses modernes ».

Le jeune tambourinaire confie qu’il est passionné de la danse emblématique du tambour burundais. Il nous fait savoir qu’il a appris beaucoup de choses à propos de l’histoire et de la culture.

Malgré différentes difficultés rencontrées au départ notamment ne pas bien maîtriser les différents rythmes, Guy Bellard a continué de s’exercer avec empressement. Son seul souci était de tout savoir et battre le tambour pour se mettre le public dans la poche.

Guy Bellard NISHIMWE veut devenir un grand tambourinaire. Il nous partage son souhait : « Je veux être un grand tambourinaire mais modeste et qui respecte et honore les autres. Je veux aussi voyager dans différents pays du monde grâce à la danse emblématique du tambour burundais (umurisho w’ingoma) ».

Son jeune âge n’empêche pas le jeune tambourinaire NISHIMWE d’interpeller les autres enfants de son âge de demander la permission à leurs parents pour intégrer une troupe de tambourinaires.

 

Melchisédeck BOSHIRWA

Comments

comments