Rencontre avec Abraham Isaac, l’ingénieur du son pour les concerts de Fally Ipupa à Bujumbura

Rencontre avec Abraham Isaac, l’ingénieur du son pour les concerts de Fally Ipupa à Bujumbura

Abraham Isaac, l’ingénieur du son tanzanien.©Akeza.net

A moins de deux jours  du premier concert de Fally Ipupa au Burundi, l’ingenieur de son en provenance de Dar-es-Salaam est déjà à Bujumbura. Sa mission ? Garantir le meilleur son dans les concerts de Fally le 24 et le 25 décembre à Bujumbura.

Il s’appelle Abraham Isaac, mais son nom est beaucoup relié à sa société spécialisée dans la sonorisation de grands événements ABE Professional Sound. Il est basé à Dar-es-Salaam.

Abraham Isaac est arrivé à  Bujumbura ce mercredi  spécialement pour 2 grandes dates : 2 concerts de Fally Ipupa à Bujumbura. Abraham Isaac promet le meilleur son que Bujumbura n’a jamais eu jusque là. «Je ne fais pas ce travail juste pour le faire, c’est ma profession. J’ai fait des études pour cela. Je peux dire que Bujumbura aura le meilleur son qu’il n’avait jamais eu en concert jusque là» nous assure-t-il.

Abraham Isaac qui semble être sûr de ce qu’il fait a commencé à tripoter les cables de son dès son jeune âge. Son père assurait en Tanzanie la sonorisation dans différentes cérémonies d’ordre sociale dont les mariages. «A ce moment là, j’aidais mon père à faire des installations» dit-il.

Plus tard, Abraham Isaac se consacre à la production musicale. Mais très vite il se tourne vers les études du son qu’il a poursuivit en dehors de la Tanzanie. « J’ai fait mes études en Télécommunication et Electronique en Afrique du sud. Après je suis parti me spécialiser en Chine. Je ne m’improvise pas comme ingénieur de son, c’est ma carrière» souligne-t-il.

Cela va faire 10 ans qu’Abraham Isaac assure le son dans de grands événements. Le plus récent c’est Fiesta, très suivi à Dar-es-Salaam.

Abraham Isaac qui offrira ses services dans le concert de Fally Ipupa  prend très au sérieux son travail. Son secret à lui, c’est l’achat d’un matériel de qualité. «Souvent on se contente d’acheter un matériel moyennement bon. Dans ce cas, on ne peut qu’avoir une qualité très discutable. J’ai dû investir pour acheter mes équipements tout en m’assurant que ce soit de la bonne qualité», nous dit-t-il  fermement.

Cet ingénieur de son est conscient de l’ampleur de son travail dans la réussite d’un concert, ce qu’il compare à la saveur de la nourriture. Pour lui, être dans un concert, c’est comme être à table, il faut d’abord sentir l’odeur de la nourriture avant de devoir la consommer. «. Le son joue un grand rôle dans la réussite d’un spectacle. C’est comme de la nourriture, avant de passer à table, il faut sentir le goût,  avant de te servir. Avec le son c’est pareil. Avant que le public ne s’amuse, il faut t’assurer que le son est correct. Demandes-toi si le spectateur n’est pas gêné par le son, si le son est bien, le spectateur passera de bons moments».

Abraham Isaac qui n’assure jamais son service sans son propre matériel a tout amené jusqu’à Bujumbura. Il aura une mission de garantir un son correct à Fally Ipupa, une star de calibre international. Une mission très délicate…

Armand NISABWE

Comments

comments