Remise des attestions de réussite aux lauréats des formations linguistiques

Remise des attestions de réussite  aux lauréats des formations linguistiques
Une participante  recevant son certificat, lors de la cérémonie de remise. (www.akeza.net)

Une participante recevant son certificat, lors de la cérémonie de remise. (www.akeza.net)

Au total 71 attestations de réussite ont été délivrées aux instituteurs qui venaient de suivre des formations continues sur les compétences linguistiques et didactiques et 51 autres aux enseignants du secondaires et chercheurs des universités. Les cérémonies de remise des attestations de réussite ont eu lieu au CELAB, le mardi 18 Novembre.

 

Les  instituteurs qui ont reçu la formation sont ceux dont leurs directions provinciales de l’enseignement ont affiché un taux de réussite très bas lors du concours national édition 2011. Ces provinces sont : KARUSI, KIRUNDO, BURURI et RUYIGI. C’était pour pallier aux lacunes que manifestant les instituteurs étant donné que le français est à la fois une langue enseignée et une langue d’enseignement au Burundi. Sur 97 candidats, 71 ont réussi  avec succès cette année.

 

Cédric Armand, Chef du projet « Professionnalisation du Français Langue Etrangère » PRO-FLE en sigle, fait savoir  qu’une plateforme de  formation à distance  a été mise à la disposition des inscrits avec quatre modules : « interagir avec son contexte professionnel, construire une unité didactique, piloter les séquences pédagogiques et évaluer »

 

Pour les régions enclavées où il n’y a pas d’internet, un DVD comportant toutes les instructions, les modules de formation avec des exercices d’application  a été conçu pour aider l’enseignant pendant son parcours de formations. Travailler avec une connexion internet présente des avantages puisque il y a la possibilité d’être en contact avec le tuteur et d’échanger avec les autres inscrits à l’aide de cette plateforme en ligne.

 

Le coordinateur du projet « PRO-FLE » M. François Raymond KIMANUKA rappelle que  le module « interagir avec son contexte professionnel » vise à développer l’autonomie professionnelle de l’enseignant. Au niveau du PRO-FLE, nous avons  72 inscrits dont 30 femmes et 42 hommes répartis dans les catégories suivantes : 51 professeurs des lycées, 5 conseillers pédagogiques, 7 enseignants chercheurs de l’école normale supérieur et 9 enseignants chercheurs de l’université du Burundi.

 

Selon le coordinateur du projet, parmi les 72 inscrits 51 dossiers ont été validés. Les   perspectives sont de toucher les enseignants de l’intérieur du pays via le projet « Initiative Francophone de Formation des Maitres  à distance, IFADEM  pour faciliter l’accès aux outils informatiques et à travers les Campus numériques, ajoute-t-il.

 

La formation est venue répondre a un besoin réel :« Des lacunes importantes dans la maîtrise de la langue ont été constatées notamment en expression orale et écrite d’où la nécessité d’un renforcement linguistique des instituteurs. Il fallait donc développer des outils pour améliorer la qualité des apprentissages.  A cette  fin,  un module de formation a été élaboré afin de faciliter la mise en pratique de la langue française  à travers quatre compétences : compréhension orale, production écrite, expression orale et expression écrite »

 

La formation a duré 4mois à partir du 2 juin au 9 octobre cette année.Les inscrits ont fait un volume horaire de 40 h. Le projet PRO-FLE est à sa deuxième édition.

 

La banderole annonçant la tenue du déroulement. (www.akeza.net)

La banderole annonçant la tenue du déroulement. (www.akeza.net)

Benjamin KURIYO, Stagiaire.

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.