Recrudescence des maladies cardio-vasculaire au Burundi

Recrudescence des maladies cardio-vasculaire au Burundi

Dr Marc Nimburanira, président du SBC ©DR

Les maladies cardio-vasculaires gagnent du terrain au Burundi, c’est ce qu’explique le Colonel Marc Nimburanira, président de la Société Burundaise de Cardiologie (SBC) lors d’un point de presse tenu cette semaine en préparation de la journée internationale de la maladie du cœur qui se célèbre le 29 Septembre 2017.

Selon le Dr Marc Nimburanira, les maladies cardio-vasculaires prennent de l’ampleur au Burundi et deviennent plus fréquentes que les maladies infectieuses. Cette recrudescence est essentiellement liée au manque du contrôle des facteurs cardio-vasculaires à risques modifiables. Parmi ces risques citons, entre autres, l’hypertension artérielle, le diabète, l’hyper-glycémie, l’obésité, la non consommation de fruits et légumes, la consommation excessive de l’alcool, d’huile et de sel ou encore la non pratique régulière de sport.

La prévention à ses risques se fait par le contrôle régulier et le dépistage précoce (dès le bas âge). Ainsi, dans le cadre de sa mission, sensibilise donc la population burundaise pour qu’elle se protège de ces maladies.

Le Dr Nimburanira a lancé un appel à toute personne pouvant aider dans la mise à la disposition des malades, dans les pharmacies et la Mutuelle de Fonction Publique, des médicaments contre les maladies cardio-vasculaire. En amont la SBC travaille en collaboration avec les médecins spécialiste des maladies cardio-vasculaires dans l’évaluation de l’ampleur réelle de ces maladies au Burundi et dans les échanges avec des partenaires étrangers pour une meilleure lutte contre celles-ci.

Notons que la journée internationale de la maladie du cœur se célèbrera au Burundi le 30 Septembre 2017 sous le thème « renforçons la santé de notre cœur par de petits changements de vie, comme une alimentation saine, l’abandon du tabac, des exercices physiques ; et partageons cette information avec tout le monde ».

 

Moïse MAZYAMBO

 

Comments

comments