Qui font aujourd’hui la nouvelle scène humoristique burundaise ?

Qui font aujourd’hui la nouvelle scène humoristique burundaise ?

Ils font aujourd’hui la nouvelle scène humoristique burundaise ©Akeza.net

Si le monde artistique burundais dévoile de plus en plus de nouveaux talents au fil des ans, le monde de l’humour n’est pas en reste. Depuis quelques années maintenant, une nouvelle scène émerge. Des jeunes talentueux qui en silence ou avec fanfare prennent leur place sur l’échiquier de l’humour et régalent le public à chaque apparition. Parmi cette multitude de nouveaux humoristex, 5 d’entre eux ont attiré notre attention. Des artistes qui se sont vite attirés la sympathie du public et qui sont vraisemblablement la relève du métier. Un avis que partage également l’humoriste Kigingi qui les avait tous invité lors du Kigingi Summer Comedy 2019.

 

Chaque humoriste a son style, sa patte, sa touche. Et nous revenons sur ce qui fait la particularité  de 5 humoristes qui font parler d’eux au Burundi. Entre les spécialistes de l’imitation, les conteurs du quotidien ou encore ceux qui jouent de la dérision, il y en a pour tous les goûts.

 

Rule Big (Ton quotidien vu par ton pote)

Révélé au grand public lors de la seconde édition du Kigingi Summer Comedy, Rule Big (Valérie Rukundo de son vrai nom) est un humoriste assez atypique. Dans un style très stand up, il brille dans sa capacité de relater les situations du quotidien avec une forme de dérision qu’il est le seul à maitriser. Il n’hésite pas à tourner en dérision certains de ses traits physiques. Son nom en est le parfait exemple puisque pour un homme de sa carrure (il n’est pas très grand), cela est assez ironique de s’appeler Rule Big. Il réussit à conquérir le public avec sa façon de relater la vie des quartiers populaires de Bujumbura. Du régime alimentaire à la cohabitation entre voisins, ce jeune qui a grandit au quartier Nyagabiga sait y faire.

« C’est un humoriste que j’aime beaucoup. Et je pense que ce qui le différencie des autres, c’est son âge. Il est plus âgé et il a connu beaucoup de choses qui font que ses analyses sont beaucoup plus matures et variées. Il arrive à toucher le quotidien sous plusieurs angles. C’est un ami et il se trouve qu’il est très marrant même dans la vie de tous les jours », confie KIGINGI

 

Ildéphonse (Le subtil art de l’imitation)

Dans le vaste monde de l’humour, il y en a qui ont fait de la satire et de l’imitation leur cheval de bataille. Un art dans lequel le jeune Ildephonse excelle plus que beaucoup. Imiter les personnes, Ildephonse sait le faire. En Kirundi, en Français ou en Anglais, il arrive à reproduire avec un certain talent, les personnalités les plus connus du Burundi ou d’ailleurs.

On se souviendra notamment de ses imitations de Chefs d’Etats qu’il exécute avec une dextérité certaine. Toujours dans la bienveillance, il est également capable de faire des satires hilarantes de situations de  la vie quotidienne. Sa prestation lors de la dernière édition du Kigingi Summer Comedy en est un parfait exemple.

« C’est quelqu’un qui est sur la bonne voie. On le connaissait plus dans le domaine de l’imitation, mais il a su montrer un One Man Show dans lequel il mélange Stand Up, imitation et sketch. Il a fait une belle prestation lors du dernier festival. Il est vraiment sur la bonne voie », affirme Kigingi.

 

Raoul Kirahuri (Jeune et virevoltant)

La jeunesse et la fougue sont certainement deux choses qui caractérisent mieux Raoul Kirahuri. Raoul a fait ses débuts en se produisant dans les journées culturelles, un peu partout dans Bujumbura. Sur scène, c’est une vraie boule d’énergie. Sa gestuelle, ses expressions et son vocabulaire rappellent au public un certain Kigingi à ses débuts. Un artiste qui l’a certainement beaucoup influencé. Et c’est sur le chemin du stand up qu’il se lance en essayant d’affiner son style année après année. S’inspirant de la vie de son quartier (Musaga) et de son enfance, il fait partie de ces jeunes humoristes qu’il faudra suivre de près.

« C’est un artiste qui a beaucoup été marqué par le quartier dans lequel il a grandi. C’est un jeune de Musaga et c’est un quartier dont les habitants ont une vie assez différente de beaucoup d’autres. Il arrive à faire des blagues vraiment marrantes. Je pense que c’est un miroir pour beaucoup de personnes qui ont connu le même type de vie. Celui d’une vie pas très aisée mais qui a son côté heureux et amusant », nous dit Kigingi.

 

Ismaël Gasore

Jeune talentueux, Ismael Gasore excelle aussi bien en stand qu’en sketch. Très suivi sur les réseaux sociaux, il multiplie les sketchs vidéo très appréciés de son public. A l’instar de son compère Raoul, Ismaël est très vif sur scène. Une gestuelle très prononcée et un contact avec le public très direct. Bref, il réussit à capter l’attention même si cela doit passer par le fait de prendre à partie le public.

« C’est le premier jeune de son certain âge à s’être lancé dans le Stand Up. Il est assez au fait de ce qui se fait ailleurs dans le domaine. Il est de nature amusante, il est vif et tout cela sans forcer. Il est talentueux, travailleur et ses vidéos sur les réseaux sociaux font qu’il reste présent sur la scène humoristique. Il faut s’attendre à beaucoup plus de sa part » nous révèle Kigingi.

 

Mutima (Faire l’idiot sans l’être)

Encore inconnu au bataillon il y a quelques mois, ce jeune humoriste a pris tout le monde de court. Dans un style qu’il semble être le seul à maîtriser, Mutima joue les situations du quotidien sous un ton infantile. Une façon de faire qui lui a valu la sympathie du public. Au point que certaines de ses expressions deviennent tout simplement des phénomènes urbains. On a tous en tête le « Saawaaa », qu’il envoie dans tous ses sketches et que les jeunes de Bujumbura utilisent aujourd’hui. Un potentiel qui a toutes ses chances d’exploser.

« C’est la révélation de l’année. On ne le connaissait pas il y a encore peu. C’est un très bon humoriste. Difficile de ne pas l’aimer. D’aucun pensait qu’il ne serait pas capable de tenir sur scène et il a surpris tout le monde. Alors que de nombreux humoristes ont du mal à s’en sortir sur scène à leur début, lui , il  a été parfait. Il a un style unique et j’espère vraiment qu’il va encore le développer. Il est plein d’énergie, il a beaucoup d’histoires à raconter et on devrait s’attendre à beaucoup plus de sa part dans les jours à venir »

 

Loin d’être les seuls sur la scène humoristique burundaise, ces 5 humoristes sont représentatifs de la nouvelle scène burundaise. L’avenir de la profession. Avec des styles et des personnalités différentes, ils viennent agrandir la famille de l’humour grand public au Burundi. Des artistes qu’il faudra suivre de près. Le meilleur reste à venir, va-t-on dire.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments