Qui est donc Sakina SAIDI, la meilleure buteuse du championnat de foot féminin au Burundi ?

Qui est donc Sakina SAIDI, la meilleure buteuse du championnat de foot féminin au Burundi ?

Mlle SAIDI est un des talents les plus prometteurs du foot féminin au Burundi. En principe, les joueurs de grande taille sont perçus comme peu efficaces dans le jeu en raison du poids. Avec sa masse corporelle, Sakina SAIDI impressionne sur terrain. Son endurance et sa rapidité dans les duels ainsi que son sens du but ont fait d’elle une attaquante exceptionnelle. Evoluant depuis 2016 dans les rangs du club champion, FOFILA-PF de Ngozi, cette avant-centre s’est illustrée en meilleure buteuse (40 buts) du championnat du foot féminin saison 2018-2019. Portrait

Si en deuxième division Sakina s’était illustrée 2 années consécutives en meilleure buteuse du championnat, en première division, elle aura longtemps cherché cet exploit. Aux côtés des meilleures buteuses plutôt coriaces qu’elle comme Dada Kalume Florence (aujourd’hui dans le monde du basket aux USA), Kazungu (2016), Falone (2017) et Suzana (2018), l’enjeu était de taille. Il aura fallu attendre l’année 2019 pour qu’elle s’offre enfin le titre de la meilleure buteuse du championnat de foot féminin (2018-2019).

Ses débuts

Née en 1996 au quartier Cibitoke en province Bujumbura Mairie dans une famille de 8 enfants dont elle est la cadette, Sakina s’adonne au ballon rond dès l’enfance dans des équipes mixtes. Elle s’inspire des garçons de son âge qui adoraient ce jeu. « Je me sentais tellement attirée au point de vouloir intégrer leur équipe », se rappelle-t-elle
Quand elle atteint ses 17 ans, Sakina décide de se chercher un club afin de donne vie à son amour du foot. Jeune fille, son engouement pour ce jeu dit « d’hommes » ne va pas plaire à ses parents. « Ils ne voulaient pas me voir jouer au foot. Ils ont essayé de me barrer la route à maintes reprises, ils me tapaient souvent pour ça, mais je ne me suis jamais lassé. J’ai foncé », nous raconte Sakina.

Ce sera donc le club de deuxième division C.S.A (Cercle Sportif Amitié) de Gatumba qui va l’accueillir. Elle y passera 2 saisons durant lesquelles, cette passionnée a fait preuve de belles prouesses : 2 fois meilleure buteuse du championnat de deuxième division. Séduit par la finesse et la touche de balle de cette footballeuse, le club FOFILA-PF (évoluant en première division) va sauter sur l’occasion et la signer. Nous sommes en 2016. Une année qui coïncide avec la toute première constitution et sortie de la sélection nationale féminine. Grace à ses performances, elle portera pour la première fois les couleurs du drapeau national lors du CECAFA 2016 en Ouganda. Plus récemment encore cette année, elle fera partie de la sélection nationale lors des éliminatoires de la Coupe du monde des U20.

Le fruit d’un dur labeur

S’exprimant sur son titre de meilleure buteuse du championnat, Sakina confie que c’est le fruit d’un dur labeur : « Je suis très ravie d’avoir pu concrétiser ça. Pour y arriver, j’ai dû faire beaucoup d’entraînements individuels sur les plages. Je faisais du cross aussi. C’est ce qui m’a aidé à être souple pendant les matches ».
Interrogée sur ses performances vu sa taille, elle confie que sa condition physique est un atout. « Tout le monde est étonné par ma façon de jouer vu ma taille. La taille m’aide à être souple pendant les matches et lors des duels ».

« C’est une fille endurante. Elle n’abandonne pas jusqu’à ce qu’elle fasse une finition. Elle n’est pas maladroite. Elle est précise dans ses tirs (pieds comme tête). De plus, elle est disciplinée », témoigne Wilson KWIZERA, un journaliste des sports qui suit de près le championnat du foot féminin.

« Arrêtons de nous sous-estimer, nous sommes aussi capables »

Lauréate en informatique de maintenance à l’ETG Nyakabiga, Sakina dit avoir bénéficié de plusieurs avantages grâce au foot comme la gratuité de sa scolarité ou encore la gratification de son école lors de la remise de son diplôme en reconnaissance de ses loyaux services dans les championnats interscolaires. « Je lance un appel à d’autres filles pour qu’elle viennent jouer au foot. Le foot n’est pas l’apanage des hommes, vous pouvez aussi jouer. Arrêtons de nous sous-estimer, nous sommes aussi capables ».

S’inspirant de Marta, la virtuose brésilienne pour son jeu fascinant, Sakina rêve d’aller loin, voire évoluer à l’international. Comme elle nous l’a confié, c’est fort probable qu’elle évolue sous d’autres couleurs la saison prochaine. Ce sera chez PVP Buyenzi, finaliste du championnat du foot féminin 2018-2019.

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments